RSS

Archives de Tag: yano las

Ad feminam

 Ad feminam est mon premier roman , disponible en lecture gratuite pour lancement  sur wobook
http://www.wobook.com/WBGc69g5c00Q/Yano-Las/Ad-feminam.html
Son site officiel est :
http://www.syblio.com/ad-feminam

A toute personne ayant vécu ou connu une situation ad hominem

une attaque  contre sa personne,  sa logique,  sa bonne foi,

son honnêteté,  son intelligence,

Ce livre se présente comme

un Argumentum ad feminam :

« Écoute, observe et tais-toi, si tu veux vivre. »

 Audi, vide, tace, si vis vivere

Bonne lecture

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 17, 2013 dans May aime la lecture

 

Étiquettes : , , ,

Autant en emporte l’esprit

« Dans ta vie, ne fais confiance qu’à ceux qui peuvent voir,

Ta peine derrière ton sourire,

l’amour que tu as malgré ta colère,

et la raison de tes silences ». © J.T

Fille de l’ombre, mirage des sables chauds d’Algérie,

Transportée orpheline des vents au-dessus des mers,

Aulofée soudainement à la Suissitude,

Alternant Big bang et Big Crunch littératures,

Créant ainsi un algorithme toujours en expansion,

Elle transpose sa loi en galerie d’émotions.

esprit1

Yano StelLas,

Vois la nébuleuse vers toi naissant…

Comme la vague, elle s’emporte et roule avec fracas,

Pour se jeter sur la berge, en milliers de perles et d’éclats,

Son cœur bat le ressac,

Contre le rocher de l’indifférence… elle se fracasse,

Dans ses élans de cœur, elle défonce l’arsenal de notre humanité défaillante,

Sans cesse, elle revient ondulante de force, éclaboussant de ses maux

brûlant les sens, écume aux bords des peines, elle se débat passionnée,

Oeuvrant pour asseoir un monde d’allure épurée.

esprit

Yano Bien Las,

Accorage des pauvres vers toi suppliant…

Dieu comme amer, phare pour l’âme qui prie,

Lui tend le don de ses vers, et son Nom parle colère,

Il tombe des bombes comme il tombe la nuit,

Il fait chaud même en décembre, pépins absent du fruit,

Einstein lui dit c’est planétaire,

La bêtise a gagné la terre,

Intelligents vivez sous verre !

esprit3

Yano Voie Las,

Ecoute ta Foi en toi vibrante.

Son corps tendu comme un arc, vogue toujours de l’avant,

L’auto cap  dessine le temps présent,

Elle se tient face aux vents, rêve éveillé,

Embruns salés murmurent remerciements,

A sa figure de proue « maman du firmament »

Et quand pour elle viendra le signe,

Du destin écrit par ses lignes…

esprit

Yano Etre Las,

Crie ta liberté à toi, Femme goéland.

Sur cette galère qu’est notre éphémère,

Elle est un être solitaire, rompue à tout bien faire,

A l’ombre du vrai surgit la lumière de la raison,

D’une vérité que le monde n’ignore,

Quand les mots ne veulent plus rien dire,

Elle leur invente des sens, des silences encore…

Il faut s’aimer pour se lire

esprit

Yano Voix Las,

Entend ta poésie vers toi clamant…

Oubli de soi vagues de mère, bleus à l’âme,

Chérubins plages de rires, lueurs d’avenir en couleur,

Liens de sang irréversibles, senteurs de bonheur,

Elle laisse-être les ondes corpuscules et les interférences,

Elle se fond dans l’intime, puisant dans l’inédit,

Les mots qui font « mât » et esquivent les dérives.

Elle tient la barre oscillante des jaunes et des safrans,

Tout est nuance…culte de la vertu, fauvisme de l’essence.

Braises colère et douleurs

Yano Top Las,

Vois ton œuvre vers toi venant…

Vous procurer les recueils de Poésie de Yano Las sur lulu.com

Autant emporte l’Esprit © Yano Las

Braises, Colères et Douleurs © Yano Las

Marie-Christine Dehove © Frenchwritersworldwide.com

http://www.frenchwritersworldwide.com/book-of-the-month/autant-en-emporte-lesprit

 
2 Commentaires

Publié par le novembre 27, 2012 dans May aime la poésie

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Yano Las: portrait d’une poétesse du web

Clo Valérie écrit à propos d’elle : « le lecteur appréciera ces textes d’une femme sensible dont la nostalgie et les blessures transparaissent à chaque page, dissimulées sous la poésie et le charme de l’écriture. » Mais qui est donc Yano Las ?

Yanos Las est née en 1961 en Algérie et atterrit en Suisse où elle réside. Et pourquoi pas ? C’est un très beau pays la Suisse ! Pays de Jean Cuttat et d’André Kuenzi.

Elle suit une formation d’ingénieure mais, comme beaucoup de femmes et depuis peu certains hommes, elle renonce à exercer une carrière professionnelle pour se consacrer à l’éducation de ses enfants. Une fois les enfants devenus des jeunes adultes, souhaitant reprendre la vie active, Yano Las se heurte aux problèmes de l’emploi des seniors et de la place des femmes dans la vie professionnelle. Elle se réfugie alors… dans la poésie, bien sûr !

« Je ne suis pas poète je le suis devenue

Moi qui à chaque fête

Fut un peu malvenue. »

Sa première rencontre avec la poésie s’est faite à l’école, dans la jeune Algérie devenue indépendante avec les textes du poète Al Mutanabbi. « La puissance de son style, la force de son verbe, la grande sagesse contenue dans ses poèmes m’ont transportée. En langue française, j’ai découvert la poésie avec un poème de Victor Hugo « elle avait pris le pli. » Pourtant, c’est bien longtemps après l’école que Yano écrit ses premiers poèmes et décide de faire appel à une association d’aide à l’autoédition pour publier ses deux premiers recueils. « Oasis des artistes est un site de poésie sur le net qui propose un service d’édition à ses membres. C’est un site que j’ai découvert par hasard en cherchant des concours de poésie. J’ai publié chez eux pour des raisons économiques, .J’avais hâte de passer de l’écrit au livre ; une volonté de concret que j’ai matérialisée par la publication de mon premier recueil : Autant en emporte l’esprit : parfum étranger. » Même si ces associations d’aide à l’autoédition ne sont pas ma tasse de thé, elle tire de cette expérience « une grande réalisation de soi, un épanouissement intellectuel, la plénitude de la pensée et la réflexion ».

« Je suis le vagabond

Debout cherchant l’enfant

Je suis le jour levant

Brillant tout en dormant… »

Ses poèmes, elle les écrit en langue française, « Le français est la langue dans laquelle je m’exprime le mieux. De plus, j’ai fait mes études d’ingénieur en langue française et vis en Europe depuis plus d’un quart de siècle maintenant. Le français comme mode d’expression s’est donc imposé de lui-même. J’aurais voulu pouvoir écrire des poèmes en arabe également, mais mon niveau linguistique actuel ne me le permet pas. Et ce, d’autant plus que les règles en poésie arabe sont beaucoup plus difficile et strictes qu’en français. On ne s’improvise pas poète en langue arabe. . »

La religion (l’islam) et la philosophie joue un rôle majeur dans ses écrits. « Le déracinement et le statut éternel d’étranger en occident pour .cause de religiosité mettent Ces questions au goût du jour et nul ne peut y échapper. J’ai simplement choisi da parler en poésie des problèmes psychoaffectifs et socio économiques que vivent les étrangers en général et les  musulmans en particulier, en occident  Je préfère aborder et /ou voir l’actualité sous l’angle du questionnement, de l’analyse méditative, contemplative, interrogative et du raisonnement. »

« Aux don Jelloul, St-Pascalon

Aux Naïma, misses Marion

Je n’ai pas d’autre appellation

Si ce n’est strictement musulman »

Evidemment, comme beaucoup d’autres poètes, Yano Las s’intéresse à la poésie en général et à la poésie des autres. Ce qui la pousse à créer deux forums sur Internet :  l’île aux poètes et  Tous poètes tous musulmans : « L’écriture est un espace de liberté. Un droit de s’exprimer. Droit d’être différent En créant l’île aux poètes, j’ai voulu donner un espace pour s’exprimer aux écrivains amateurs, de tous bords, toute culture et toute confession. Un rendez-vous littéraire. Une invitation à la paix des profondeurs et la poésie.

En créant Tous poètes tous musulmans, j’ai voulu rendre hommage, un hommage amplement mérité à tous ces étrangers victimes d’islamophobie et de haine raciale, qui souffrent en silence et dans l’indifférence générale et qui assument poétiquement leur destinée. Les poèmes sélectionnés ont été trouvés sur la toile: forums, blogs personnels, ateliers d’écriture. Ils ont été choisis pour décrire la réalité des musulmans d’aujourd’hui: leurs rêves, leur quotidien, leurs déceptions, leurs illusions, leurs quêtes, leurs requêtes, leurs espoirs, leurs frustrations. Pour simplement témoigner d’un devoir de mémoire….acquitté. Ce blog a l’ambition d’être  l’expression d’une simple  fraternité d’humanité. »

« Il tombe des bombes

Comme il tombe la nuit

Il tombe des trombes

Un hymne à l’ennui »

Pour en savoir plus ou prendre contact avec Yano Las, n’hésitez pas à aller visiter son blog en cliquant  ici.

Nicolas Fleurot

 
2 Commentaires

Publié par le août 30, 2011 dans May aime la poésie

 

Étiquettes : , ,

Yano Poétesse sur le web

Si vous aimez cet article, commentez-le

http://poemedia.over-blog.com/article-yano-las-portrait-d-une-poetesse-du-web-74264797.html

 
Poster un commentaire

Publié par le mai 23, 2011 dans May aime l'actualité

 

Étiquettes : , , , ,