RSS

Archives de Tag: musulmane

La capsule rendant la virginité vendue sur internet

Dessin de presse : Les mariages menacés de nullité

Dans la religion musulmane, la virginité de la mariée est une question de fierté familialle, et jusqu’à nos jours cette mentalité est ancrée , et elle peut aussi, dans des cas plus graves entrainer des « crimes d’honneur » , ainsi appelés pour justifier la « non virginité » le soir du mariage!

En Israël, beaucoup de jeunes Arabes Israéliennes se sont assimilées aux israéliens de Tel Aviv ou de Berchéva, et ont souvent fréquenté avant le mariage, mais cela devient le jour des noces , un cauchemar qui peut se terminer en divorce ou bien même par la punition qui est la mort.

Médicalement, le souci est de recoudre l’hymen, et en Israël, cette chirurgie est très courante , et beaucoup de jeunes filles prêtes à se marier viennent consulter les chirurgiens pour restaurer entièrement l’hymen en 60 minutes!

Cela leur permettra de faire croire à leur futur mari qu’elles sont vierges.

Mais toutes ces femmes n’ont pas les moyens de payer ce genre de chirurgie ( 2000 $ U.S. et 2500 $ U.S., ), car il n’y a pas de sécurité sociale comme en France!

Donc , désormais elles peuvent trouver sur internet »la capsule de virginité » pour quelques euros.

C’est quoi exactement cette capsule?

Elle doit être introduite dans le vagin juste avant le rapport et au contact de la verge du monsieur , celle ci éclate et fait couler du sang, car cela est la preuve tangible qui est sur les draps et que certaines familles vérifient, le lendemain!

Cette capsule reste interdite dans tout le Moyen-Orient et elle est seulement vendue sur internet.

 

Source:http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=ar&tl=fr&u=http%3A%2

Publicités
 
34 Commentaires

Publié par le novembre 27, 2010 dans May aime l Algerie

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

L’Ecole de l’Amour

 

Votre amour, madame, m’a fait entrer dans les cités de la tristesse
Et moi avant votre amour je ne savais ce qu’est les cites la tristesse
Je n’ai jamais su que les larmes sont de l’humain
Que l’humain sans tristesse n’était que l’ombre [souvenir] d’un humain

Votre amour m’a appris a être triste
Et depuis des siècles j’avais besoin d’une femme qui me rendrai triste
D’une femme ,dans ses bras que je pleurerai comme un oiseau
D’une femme , qui rassemblerai mes morceaux tel les pièces d’un vase [bocal] cassé
Votre amour madame, m’a enseigné les pires manières
Il m’a appris a regarder dans ma tasse(1) plusieurs fois durant la nuit
A essayer les remèdes des guérisseurs et à frapper les portes des voyantes
Il m’a appris à sortir de chez moi pour errer dans les rues
Et à rechercher votre visage sous la pluie et dans la lumière des feux
A rassembler a partir de vos yeux des millions d’étoiles
O femme qui a perturbé le monde , O ma douleur, O douleur des Nays (2)

Votre amour, madame, m’a fait entrer dans les cités de la tristesse
Et moi avant votre amour je ne savais ce qu’est les cités de la tristesse
Je n’ai jamais su que les larmes sont de l’humain
que l’ humain sans tristesse n’était que l’ombre [souvenir] d’un humain

Votre amour m’a appris a me comporter comme les petits enfants
A dessiner votre visage avec de la craie sur les murs
O Femme qui a bouleversé mon histoire
De par vous ,je suis écorché d’un artère à un autre
Votre amour m’a enseigné comment l’Amour change_t_il le cours du temps
Il m’a enseigné que lorsque j’aime, la terre cesse de tourner
Votre amour m’a enseigné des choses qui ne sont jamais venu a l’esprit

Alors j’ai lu les contes d’enfants
Je suis entrer dans les palais des rois génies
Et j’ai rêvé que la fille du sultan m’épousait
Celle aux yeux plus claire qu’une eau limpide
Celle aux lèvres appétissantes plus que les fleurs des grenades
Et J’ai rêvé que je l’enlevais tel que font les chevaliers
Et de lui offrir des quantités de perles et corail
votre amour,madame, m’a enseigné ce qu’est le délire
Il m’a enseigné comment le temps passe
sans que vienne la fille du sultan ……

1-Nizar Kabbani (1923-1998) était un poète syrien, dont la poésie casse l’image traditionnelle de la femme arabe et invente un langage nouveau, proche de la langue parlée et riche de nombreuses images empruntées au monde de l’enfance.N.B

1/ Tradition orientale qui consiste à lire l’avenir au fond d’une tasse a café

2/ Instrument musical donnant des sons tristes.

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 10, 2010 dans May aime la lecture, May aime la poésie

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

y- a-t-il encore des hommes en Islam?

Salam

Jamais le monde musulman n’aura été aussi mal sur tous les plans , à tous points de vue.

Les musulmans sont pauvres, ignorants de leur religion et radins à un point défiant toute concurrence.
Avare comme un musulman…c’est la réalité du 21eme siècle.

On sait très bien que tous les hommes sont radins de manière générale, mais faut pas la jouer généreux quand on ne l’est pas.

Passons. Mais ce n’est pas là le seul problème de l’islam des temps modernes.

Le sujet de ce post c’est de dénoncer la désolidarisation totale, basse et mesquine de musulmans face à leurs consœurs musulmanes.

Face aux occidentaux, ils la jouent avocats des causes perdues, de la veuve et de l’orphelin, des humanistes exemplaires.

Mais si une musulmane n’est pas d’accord avec une non musulmane, ils sont les premiers à montre au créneau pour insulter la musulmane, et pour défendre la non musulmane.

J’ai vraiment honte d’appartenir à une telle communauté, une honte que j’ai toutes les peines du monde à boire , à vivre ou à avouer.

Ce n’est bien sur que la pointe visible de l’iceberg. Mais je vous laisse juger par vous même, un exemple de ce que je décris.

Tout est dans le commentaire.

  • Commentaire de Gérard
  • Madame,
  • je vous trouve un peu impolie, voire audacieux de votre part, de venir dire ici sur le blog de prettyzoely que vous vous sentez insultée…moi même je suis d’origine maghrébine, je ne ressens aucune insulte dans l’article qui par ailleurs n’est pas de son fait, elle n’a fait que « reproduire ». Je trouverai normal que ce soit l’auteur du billet qui vienne exprimer son opinion par rapport à cette reproduction.
  • Réponse de Yano :

  • Monsieur,
  • je ne ne vois pas en quoi exprimer mon désaccord et mon ressenti serait impoli d’autant plus que je l’ai exprimé de la manière la plus polie du monde.
  • Ce n’est pas parce que vous êtes maghrébin, Gérard, et ne vous ressentez pas insulté, que vous êtes un modèle, une référence, ou quoi que ce soit si ce n’est de lâcheté et de larbinisme.
  • Cela m’étonne d’autant moins que les maghrébins sont toujours là pour défendre la veuve et l’orphelin, les pauvres et les causes perdues, saufs les musulmanes et en particulier les musulmanes.
  • Vous êtes loin d’être le seul dans votre cas et l’on ne se demande plus pourquoi Allah est fâché contre les musulmans.
  • Je ne comprends absolument pas votre besoin de réagir à une conversation entre femmes, de surcroit.
  • Je vous laisse méditer ce billet dont je n’attends pas de réflexions ni de réponse
  • http://www.e-may.ch/may-aime-la-philosophie/islamhumanite-a-la-recherche-de-lhomme-perdu/
  • Je concluerais simplement en disant que l’on n’est jamais trahi que par les siens.
  • Merci pour votre riche contribution au mythes fondateurs de la bêtise universelle.
 
2 Commentaires

Publié par le octobre 6, 2010 dans May aime l'actualité

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

On ne peut aller plus vite que la musique

Ça ne s’invente pas….!
Quand chez certains, on ne peut aller plus vite que la musique , chez les musulmans et musulmanes , on ne peut aller plus vite que la bourrique.

Bourrique ..la musique?
Mais de quoi parle-t-elle me direz- vous ?

Je parle de la musique , bien sûr , de la femme et la musique …la femme..cette bourrique.

Quel est le rapport?
Vous allez voir?

De prime abord, c’est très flatteur et oh combien sé(ré)ducteur de comparer la femme à la musique.

N’est-elle pas le rythme, le tempo de la vie.
N’est -elle pas cette couleur qui plaît au cœur, repos de l’âme, douce à l’oreille.
Surtout la respecter pour faire durer cette symphonie , garante de l’harmonie.

Attention , ne pas aller plus vite que la musique…..

(Bien sur ce n’est pas un homme qui dira ça et pour cause , je suis une femme. Une fille comme moi , ça ne s’invente pas . Hum..je m’embrouille., je m’éloigne du sujet. Méa culpa.)

C’était donc la femme musique, voyons donc la femme bourrique.

La bourrique , comme chacun sait n’est autre que la femme du mulet: utile, têtue, encombrante, chargée.

Quel est le rapport avec la musulmane?

Impossible d’être drôle, tellement la femme est chargée des rêves conçus par sa maman et des blessures de belle maman. Elle est utile pour tout et partout , sans diplômes ni souvent sans formation. Et quand bien mêmes , les problèmes ne prennent simplement que d’autres proportions. Têtue , elle veut améliorer sa condition, ne comprends pas qu’on puisse la huer simplement et finit bon gré mal gré de découvrir le sens du mot encombrement.
Sur ses frêles épaules repose , la sauvegarde des mots :f amille, la cohésion sociale, la santé des enfants, leur avenir , l’éducation , l’avenir du monde et son orientation.
Et quand, accablée par l’ampleur de la mission, le poids de la responsabilité, la santé qui vacille, elle ose faire entendre sa voix, la seule chose qu’elle reçoit c’est seulement plus de hue, plus de « on compte sur toi« …
C’est alors qu’en désespoir de cause, et n’osant dire non, elle répond simplement , et tout aussi naturellement:

Attention, ne pas aller plus vite que la bourrique.

Ne suis je pas le rythme, le tempo de la vie.
Ne suis je pas la couleur , le repos , la douceur nécessaires à la garantie votre vie.

Séducteur la femme musique ?…Ne serait-ce pas plutôt réducteur?

La bourrique , c’est tellement meilleur

Et pour ceux qui n’ont pas tout compris , je vous conseille un auteur:

une fille comme moi

http://lemondeenquestions.wordpress.com/2009/10/25/orgueil-ego-fierte-et-dignite/

Tantôt musique, tantôt bourrique,

La femme elle, est toujours unique.

Chacune sa marque de fabrique,

Foi de pro de la technique.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Islam: La crise du mariage.

Un homme , une femme et voici le monde

Un homme une femme , et voilà la société

Un homme une femme et voici la famille.

Le monde musulman est en crise. Il vit une crise majeure du couple, du mariage , de la famille.

Les hommes et les femmes ne vivent plus heureux ensemble.

Ils l’étaient davantage avant. Avant l’accès à l’éducation, l’instruction , le travail.

Les rôles respectifs des deux antagonistes étaient clairs, clairement établis pour tous, et chacun y trouvait son compte in fine.

L’accès aux études pour les uns comme pour les autres, surtout pour les femmes était censé améliorer sa qualité de vie, la relation à l’autre.

Hélas, on se rend compte qu’il n’en est rien. Le constat est sans appel. Le taux alarmant des divorces est croissant de manière exponentielle le prouve amplement.

La multiplication des conflits également. Les nouveaux défis qui n’ont pas pu être relevés.

Je pense notamment à la question de l’argent dans le couple, surtout dans le cas de la femme active.

Qui paye quoi, pour quoi, combien?

Les questions relatives au ménage aussi ont vu le jour. Avant , il était établi que la maman s’occupait du foyer et de l’éducation des enfants. Pendant que monsieur apportait l’argent et faisait figure d’autorité.

Aujourd’hui , la question se pose.

Qui fait quoi, pour quoi et quand.

Les frontières sont devenues floues entre la féminité et la virilité.La femme revendique son indépendance, son épanouissement, la réalisation de soi, un statut social , la reconnaissance .L’homme lui, revendique sa sensibilité, une part active dans l’éducation des enfants , les deux au nom du progrès , de la modernité.

Tous ces données ont fait en sorte que l’un et l’autre ne savent plus très bien comment se positionner dans le couple, et, finalement 2/3 homme, 3/4 femme, chacun ayant tort, chacun ayant raison , de son point de vue, ne savent plus communiquer , n’arrivent plus à vivre ensemble.

En rupture avec le modèle traditionnel parental, aspirant à une vie de  meilleure qualité, mais le chemin n’est pas balisé, ils empruntent le modèle occidental en banqueroute, mijoté à la sauce halal , ce qui donne lieu à des divorces de plus en plus en tôt et de plus en plus violents.

Les appels des jeunes sur les forums communautaires sont poignants,déchirants, parfois même tragiques.

Génération charnière, à la croisée des chemins entre deux cultures , deux siècles, deux générations, elle a perdu ses repères et se cherche une troisième voie, la voie du bonheur, usant d’inventivité parfois de candeur, d’immaturité la plupart du temps.

Il me parait plus que judicieux ,pertinent , urgent, de donner des cours , des stages , de briefer les aspirants au mariage sur le sens, les buts , les défis à relever , les problèmes qui ne manqueront pas de se poser, les concessions à faire, les couleuvres à avaler , tous ces épreuves qui jalonnent et caractérisent immanquablement la vie à deux, les identifier, leur apprendre à éviter les pièges afin de réussir leur vie et pouvoir être heureux…ensemble.

Tous mes vœux de bonheur!

 
4 Commentaires

Publié par le novembre 26, 2009 dans May aime l'actualité

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,