RSS

Archives de Tag: masculin

Détresse au Féminin

J’ai créé un ultime forum, le dernier , j’en fais le serment, et j’en étais particulièrement fière voire heureuse car il  était un la concrétisation d’une réflexion aboutie, après une multitude de représentations qui ont échoué , cela dit sans raison majeure.

A vocation générale , culturelle, ouvert à toutes et à tous, j’ai mis un point d’honneur à lui donner un aspect sobre, intellectuellement neutre, délibérément masculin , tant il est vrai qu’on est en situation de monopole voire de cartel, en matière de réflexion et d’esprit.

Puissant, sombre , moderne et actuel , je croyais avoir enfin  trouvé The thème qui allait fédérer les genres, les mentalités.

j’ai néanmoins eu  le malheur , si féminin, de demander un avis au masculin sur une question d’apparence et d’esthétique d’une gymnastique cérébrale.

C’est avec un profond dégout et affreux désarroi que je me suis entendue répondre…mais ce n’est pas un truc de fille..un forum..

Un truc de fille..un forum en construction, en mode expérimentation , zéro contenu

C’est parce que l’administrateur est un fille….??????

En est encore à se cacher derrière des pseudos masculins , des noms d  plumes masculins, une moustache en postiche pour avancer sur le terrain de l’esprit sur certaines contrées.

Georges Sand et compagnie….seraient elle encore une brulante actualité

Je veux être Moi, Simply Me..et avancer avec intelligence et esprit.

Puis-je?

 
4 Commentaires

Publié par le septembre 12, 2010 dans May aime se poser des questions

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Ainsi soient-ils

De nos jours, le fémininement correct est en passe de supplanter le politiquement correct . Les hommes sont sommés d’exprimer leur part féminine , ce qui provoque chez eux une crise identitaire et sociale dans tous leurs rôles : compagnons, pères et citoyens. Les dégâts sont considérables : perte de désir, déficit de loi, société maternante. Quelle est l’origine de cette surprenante dérive ?

Quels en sont les méfaits au sein du couple, de la famille, de la société en général et du monde du travail en particulier ? Et surtout, pour donner enfin aux femmes la place qui leur revient, y a-t-il d’autres solutions que cette féminisation insensée des hommes ou qu’une absurde régression vers d’anciens schémas obsolètes ?

Avec son regard de psychanalyste, à la fois pertinent et impertinent et profondément novateur, Hélène Vecchiali remonte aux sources de nos comportements d’êtres sexués, et en particulier aux rapports différenciés des petits garçons et des petites filles à leur père et à leur mère. Ainsi soient-ils est un livre qui fourmille d’exemples concrets empruntés à des expériences personnelles, des faits de société, des contes, des films et des cas cliniques.

Çà et là, la mythologie et l’étymologie éclairent de façon inattendue cet essai joyeusement iconoclaste.

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 9, 2010 dans May aime la lecture

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,