RSS

Archives de Tag: islam

Autant en emporte l’esprit

« Dans ta vie, ne fais confiance qu’à ceux qui peuvent voir,

Ta peine derrière ton sourire,

l’amour que tu as malgré ta colère,

et la raison de tes silences ». © J.T

Fille de l’ombre, mirage des sables chauds d’Algérie,

Transportée orpheline des vents au-dessus des mers,

Aulofée soudainement à la Suissitude,

Alternant Big bang et Big Crunch littératures,

Créant ainsi un algorithme toujours en expansion,

Elle transpose sa loi en galerie d’émotions.

esprit1

Yano StelLas,

Vois la nébuleuse vers toi naissant…

Comme la vague, elle s’emporte et roule avec fracas,

Pour se jeter sur la berge, en milliers de perles et d’éclats,

Son cœur bat le ressac,

Contre le rocher de l’indifférence… elle se fracasse,

Dans ses élans de cœur, elle défonce l’arsenal de notre humanité défaillante,

Sans cesse, elle revient ondulante de force, éclaboussant de ses maux

brûlant les sens, écume aux bords des peines, elle se débat passionnée,

Oeuvrant pour asseoir un monde d’allure épurée.

esprit

Yano Bien Las,

Accorage des pauvres vers toi suppliant…

Dieu comme amer, phare pour l’âme qui prie,

Lui tend le don de ses vers, et son Nom parle colère,

Il tombe des bombes comme il tombe la nuit,

Il fait chaud même en décembre, pépins absent du fruit,

Einstein lui dit c’est planétaire,

La bêtise a gagné la terre,

Intelligents vivez sous verre !

esprit3

Yano Voie Las,

Ecoute ta Foi en toi vibrante.

Son corps tendu comme un arc, vogue toujours de l’avant,

L’auto cap  dessine le temps présent,

Elle se tient face aux vents, rêve éveillé,

Embruns salés murmurent remerciements,

A sa figure de proue « maman du firmament »

Et quand pour elle viendra le signe,

Du destin écrit par ses lignes…

esprit

Yano Etre Las,

Crie ta liberté à toi, Femme goéland.

Sur cette galère qu’est notre éphémère,

Elle est un être solitaire, rompue à tout bien faire,

A l’ombre du vrai surgit la lumière de la raison,

D’une vérité que le monde n’ignore,

Quand les mots ne veulent plus rien dire,

Elle leur invente des sens, des silences encore…

Il faut s’aimer pour se lire

esprit

Yano Voix Las,

Entend ta poésie vers toi clamant…

Oubli de soi vagues de mère, bleus à l’âme,

Chérubins plages de rires, lueurs d’avenir en couleur,

Liens de sang irréversibles, senteurs de bonheur,

Elle laisse-être les ondes corpuscules et les interférences,

Elle se fond dans l’intime, puisant dans l’inédit,

Les mots qui font « mât » et esquivent les dérives.

Elle tient la barre oscillante des jaunes et des safrans,

Tout est nuance…culte de la vertu, fauvisme de l’essence.

Braises colère et douleurs

Yano Top Las,

Vois ton œuvre vers toi venant…

Vous procurer les recueils de Poésie de Yano Las sur lulu.com

Autant emporte l’Esprit © Yano Las

Braises, Colères et Douleurs © Yano Las

Marie-Christine Dehove © Frenchwritersworldwide.com

http://www.frenchwritersworldwide.com/book-of-the-month/autant-en-emporte-lesprit

 
2 Commentaires

Publié par le novembre 27, 2012 dans May aime la poésie

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Yano Las: portrait d’une poétesse du web

Clo Valérie écrit à propos d’elle : « le lecteur appréciera ces textes d’une femme sensible dont la nostalgie et les blessures transparaissent à chaque page, dissimulées sous la poésie et le charme de l’écriture. » Mais qui est donc Yano Las ?

Yanos Las est née en 1961 en Algérie et atterrit en Suisse où elle réside. Et pourquoi pas ? C’est un très beau pays la Suisse ! Pays de Jean Cuttat et d’André Kuenzi.

Elle suit une formation d’ingénieure mais, comme beaucoup de femmes et depuis peu certains hommes, elle renonce à exercer une carrière professionnelle pour se consacrer à l’éducation de ses enfants. Une fois les enfants devenus des jeunes adultes, souhaitant reprendre la vie active, Yano Las se heurte aux problèmes de l’emploi des seniors et de la place des femmes dans la vie professionnelle. Elle se réfugie alors… dans la poésie, bien sûr !

« Je ne suis pas poète je le suis devenue

Moi qui à chaque fête

Fut un peu malvenue. »

Sa première rencontre avec la poésie s’est faite à l’école, dans la jeune Algérie devenue indépendante avec les textes du poète Al Mutanabbi. « La puissance de son style, la force de son verbe, la grande sagesse contenue dans ses poèmes m’ont transportée. En langue française, j’ai découvert la poésie avec un poème de Victor Hugo « elle avait pris le pli. » Pourtant, c’est bien longtemps après l’école que Yano écrit ses premiers poèmes et décide de faire appel à une association d’aide à l’autoédition pour publier ses deux premiers recueils. « Oasis des artistes est un site de poésie sur le net qui propose un service d’édition à ses membres. C’est un site que j’ai découvert par hasard en cherchant des concours de poésie. J’ai publié chez eux pour des raisons économiques, .J’avais hâte de passer de l’écrit au livre ; une volonté de concret que j’ai matérialisée par la publication de mon premier recueil : Autant en emporte l’esprit : parfum étranger. » Même si ces associations d’aide à l’autoédition ne sont pas ma tasse de thé, elle tire de cette expérience « une grande réalisation de soi, un épanouissement intellectuel, la plénitude de la pensée et la réflexion ».

« Je suis le vagabond

Debout cherchant l’enfant

Je suis le jour levant

Brillant tout en dormant… »

Ses poèmes, elle les écrit en langue française, « Le français est la langue dans laquelle je m’exprime le mieux. De plus, j’ai fait mes études d’ingénieur en langue française et vis en Europe depuis plus d’un quart de siècle maintenant. Le français comme mode d’expression s’est donc imposé de lui-même. J’aurais voulu pouvoir écrire des poèmes en arabe également, mais mon niveau linguistique actuel ne me le permet pas. Et ce, d’autant plus que les règles en poésie arabe sont beaucoup plus difficile et strictes qu’en français. On ne s’improvise pas poète en langue arabe. . »

La religion (l’islam) et la philosophie joue un rôle majeur dans ses écrits. « Le déracinement et le statut éternel d’étranger en occident pour .cause de religiosité mettent Ces questions au goût du jour et nul ne peut y échapper. J’ai simplement choisi da parler en poésie des problèmes psychoaffectifs et socio économiques que vivent les étrangers en général et les  musulmans en particulier, en occident  Je préfère aborder et /ou voir l’actualité sous l’angle du questionnement, de l’analyse méditative, contemplative, interrogative et du raisonnement. »

« Aux don Jelloul, St-Pascalon

Aux Naïma, misses Marion

Je n’ai pas d’autre appellation

Si ce n’est strictement musulman »

Evidemment, comme beaucoup d’autres poètes, Yano Las s’intéresse à la poésie en général et à la poésie des autres. Ce qui la pousse à créer deux forums sur Internet :  l’île aux poètes et  Tous poètes tous musulmans : « L’écriture est un espace de liberté. Un droit de s’exprimer. Droit d’être différent En créant l’île aux poètes, j’ai voulu donner un espace pour s’exprimer aux écrivains amateurs, de tous bords, toute culture et toute confession. Un rendez-vous littéraire. Une invitation à la paix des profondeurs et la poésie.

En créant Tous poètes tous musulmans, j’ai voulu rendre hommage, un hommage amplement mérité à tous ces étrangers victimes d’islamophobie et de haine raciale, qui souffrent en silence et dans l’indifférence générale et qui assument poétiquement leur destinée. Les poèmes sélectionnés ont été trouvés sur la toile: forums, blogs personnels, ateliers d’écriture. Ils ont été choisis pour décrire la réalité des musulmans d’aujourd’hui: leurs rêves, leur quotidien, leurs déceptions, leurs illusions, leurs quêtes, leurs requêtes, leurs espoirs, leurs frustrations. Pour simplement témoigner d’un devoir de mémoire….acquitté. Ce blog a l’ambition d’être  l’expression d’une simple  fraternité d’humanité. »

« Il tombe des bombes

Comme il tombe la nuit

Il tombe des trombes

Un hymne à l’ennui »

Pour en savoir plus ou prendre contact avec Yano Las, n’hésitez pas à aller visiter son blog en cliquant  ici.

Nicolas Fleurot

 
2 Commentaires

Publié par le août 30, 2011 dans May aime la poésie

 

Étiquettes : , ,

Naif Al-Mutawa : Des superhéros inspirés de l’Islam

 

Dans la bande dessinée « Les 99 », la nouvelle génération de héros de Naif Al-Mutawa combat plus que le crime — elle pulvérise les stéréotypes et livre bataille contre l’extrémisme. Tirant leurs noms des 99 noms d’Allah, les personnages renforcent des messages positifs de l’Islam et traversent les cultures pour créer un nouveau cadre moral qui confronte le mal, et fait même équipe avec la Ligue de Justice d’Amérique.

« Les super héros peuvent-il contribuer à la promotion de la tolérance ? » Tel a été le sujet dune soirée animée en débat et musique, en présence du Dr. Naif Al Mutawa, le fondateur de The99 (site internet dédié aux super héros musulmans), ainsi que dexperts de BD, français et américains. La réponse du Dr. Al Mutawa ? The99 salliera très prochainement avec Superman et dautres héros de BD afin quensemble ils combattent le mal. Si des super héros qui commencent à travailler dans les équipes interculturelles, cela veut vraiment dire qu’on avance en termes de « vivre ensemble » !

 
 

Étiquettes : , , , , , , ,

Le temple de Saloman

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 3, 2011 dans Nouvel ordre mondial

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Histoire de May

Voici une modeste animation de 2 minutes 13 secondes qui retrace les principaux moments de l’histoire de mayaime

Aujourd’hui, c’était censé être no blogging day… Mais la tentation de partager avec vous cette petite vidéo est la plus forte

Créée grâce à Google, une histoire, vous aussi vous pouvez en réaliser  une sur le thème de votre choix.

C’est ultra simple et le résultat est sympa, non?

Alors , si vous en créez une, n’hésitez pas à laisser un lien vers la page youtube dans les coms, ou un commentaire ici même sur ce blog

On jettera un coup d’oeil de temps à autres.

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 14, 2010 dans May a des coups de coeurs

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Bienfaits de la hijama

La hijama ou saigné ou incisiothérapie ou cupping therapie, traite plus en profondeur et ne soigne pas comme un médicament ordinaire. Il s’agit d’une incision épidermique superficielle de la peau, et d’une pose de ventouses sur certain point du corps.

 

Il y a deux types  de hijama :

– A sec, la peau est frictionnée avec de l’huile et on pose une ou des ventouses selon l’organe ou le mal que l’on veut traiter, la zone peut aussi être massée.

– Hijama humide ou saignée, se fait de la même manière sauf qu’une incision est faite sur la zone ou la ventouse est posée.

L’incisiothérapie stimule l’immunité… D’après des recherches aux états unis, la hijama multiplie par dix le taux d’interféron.
Certaines études en Egypte et en Syrie ont été très concluante. Des résultats surprennent ont pu être constaté.

La hijama est reconnue par l’OMS depuis 2004, mais on entend peu parler de cette reconnaissance, car ça n’apporte pas financièrement, et les laboratoires ne seraient pas gagnant.
L’OMS reconnait que la hijama traite les maladies dont l’asthme, le diabète, l’acné,
Le taux de globule blanc se normalise, la tension est régulée, les enzymes cardiaques (déchets) sont éliminés.
La hijama augmente le taux de fer sans dépasser le taux de la normale… Elle augmente le taux de cortisone naturelle, diminue le mauvais cholestérol, augmente les substances morphiniques endogènes (naturel) du corps, soulage l’hypertension, psoriasis, les Hémorroïdes, la stérilité, les lombalgies (dos)…
La hijama vient normaliser tous les excès du corps et pallie au manque de l’organisme… ( manque de fer, de plaquettes de globules blanc…)

La hijama peut être antihistaminique, anti-inflammatoire, antalgique, antispasmodique, elle épure le sang et permet à l’organisme de renouveler celui ci.
Elle est également antistress. La hijama permet au corps de cicatriser plus facilement en stimulant l’organisme. Elle stimule la mémoire et l’immunité.

Elle est contre indiquée pour les personnes enceintes, les personnes cachectique (très maigre)

Pas de hijama pendant ses menstruations.
Pas de hijama chez un enfant pré pubère, dans certains cas un enfant immunodéprimé ou stressant ou qui mange moins une hijama sèche peut se faire mais cela doit être bien réfléchi.

 

La hijama en IslamSelon le prophete (sws) la hijama à jeun est meilleur et facilite la mémoire pour apprendre. 

La sunna est de la faire une fois par an au niveau de la nuque un point appelait EL KALISS. Cela peut être un traitement préventif, ou curatif ; en exemple pour augmenter l’immunité, traiter la fatigue et traiter des douleurs de règles ou problèmes de thyroïde, d’ulcère, céphalée, migraine et beaucoup de maladie ou trouble qui touche le haut du corps….
D’autre point sur le bas du corps traite les sciatiques, varices, les douleurs liées à l’arthrose, arthrite…
La période pour la hijama préventif est au printemps.
Si on est malade on peut faire la hijama à n’importe quelle époque de l’année.

Le 19, 17, 21ème jours du mois du calendrier lunaire est une sunna.
Il y a des jours conseillés comme le lundi, le mardi, le jeudi en plus des trois jours lunaires ci dessus.

Le prophète sws a dit : « La guérison aura lieu dans trois cas : par la gorgée de miel , la scarification et la cautérisation, mais je défends à ma nation la cautérisation… »

Le prophète (sws) nous recommande d’être a jeun pour un meilleur effet et pour le pas provoquer d’autres troubles.

Le Prophéte (sws) fesait une hijama sur l’épaule et les deux autres sur les veines du coup.
Il peut y avoir plusieurs traitements en une seule et même pose de ventouse, car elle regroupe différent point comme en acuponcture.

Après une séance

Après la hijama des pansements au miel ou au miel avec habba saouda sont posés sur les micro-inscisions.

Il est déconseillé de manger des laitages pendant 24h après la hijama car le lait de vache ne s’assimile pas facilement (tiens tiens…), il ne faut pas retirer le pansement au miel pendant 24h.
Lors de la hijama la personne est orientée vers la Qibla et l’infirmière demande aux patientes de réciter du Coran et de faire beaucoup de dhikr et de duha.
Le repas du soir doit être léger, pas de matière grasse, pas viande rouge, pas de friture et autres aliments difficile à digérer…

La soeur infirmière conseille des produits naturels pour accompagner le traitement de la hijama, pour aider a la guérison…

Après une hijama ne pas faire d’effort, rester au repos, ne pas porter de charge lourde….


Des traitements naturels

En complément de la hijama, il peut etre utilisé différentes traitements naturels comme le miel qui a un fort pouvoir antiseptique, pouvoir cicatrisant et anti-inflammatoire. En France un seul hôpital utilise le miel sur les plaies (Hôpital de Limoge)…

Mettre du miel sur une brulure la plaie se cicatrisera deux fois plus rapidement que tous autres produits utilisés. Le miel peut être pris par la bouche pour des maux de gorge, troubles digestifs ect… Ou sur la peau. Le miel peut être mélange avec de l’huile d’olive, de l’huile de habba saouda, du gingembre selon se que l’on veut soigner….

Les miels sont différents, en exemple le miel de thym est un très bon cicatrisant, le miel de sapin est un antitussif, le miel de forêt contre les bronchites et maux de gorge ect…

Hadba sawda appelé cumin noir, ou habba el baraka posséde bien des noms. C’est un autre produit qui soigne. Il a différentes vertus : c’est un antalgiques, anti-inflammatoire, antihistaminique, antitussif, anti stress, anti fatigue, anti anémique. Il peut être bu, mange et peut être aussi utilise en massage ou en inhalation… Il traite les problèmes digestifs (ulcères, flatulence…) les problémes bronchiques, des lésions cutanées, et prévient du vieillissement des organes et de la peau, aide à l’entrée dans la ménopause.
Il prévient des infections chroniques comme les infections urinaires à répétition…
Connu depuis de nombreux siècle. Il est très utilise comme épice en Asie.

Le gingembre a beaucoup de vertus, on peux citer qu’il est un tonifiant, antifatigue, stimulant de l’immunité, stimulant sexuel, traitement de l’anémie…
Peut être associe au miel et/ou à l’huile de nigelle.

Ces trois produits peuvent être utilises en complément de la hijama ou en prévention quotidiennement…

Nassima oum rayan infirmière spécialisé en Hijama- naskaid@gmail.fr – 06 11 47 46 93

Source

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

La capsule rendant la virginité vendue sur internet

Dessin de presse : Les mariages menacés de nullité

Dans la religion musulmane, la virginité de la mariée est une question de fierté familialle, et jusqu’à nos jours cette mentalité est ancrée , et elle peut aussi, dans des cas plus graves entrainer des « crimes d’honneur » , ainsi appelés pour justifier la « non virginité » le soir du mariage!

En Israël, beaucoup de jeunes Arabes Israéliennes se sont assimilées aux israéliens de Tel Aviv ou de Berchéva, et ont souvent fréquenté avant le mariage, mais cela devient le jour des noces , un cauchemar qui peut se terminer en divorce ou bien même par la punition qui est la mort.

Médicalement, le souci est de recoudre l’hymen, et en Israël, cette chirurgie est très courante , et beaucoup de jeunes filles prêtes à se marier viennent consulter les chirurgiens pour restaurer entièrement l’hymen en 60 minutes!

Cela leur permettra de faire croire à leur futur mari qu’elles sont vierges.

Mais toutes ces femmes n’ont pas les moyens de payer ce genre de chirurgie ( 2000 $ U.S. et 2500 $ U.S., ), car il n’y a pas de sécurité sociale comme en France!

Donc , désormais elles peuvent trouver sur internet »la capsule de virginité » pour quelques euros.

C’est quoi exactement cette capsule?

Elle doit être introduite dans le vagin juste avant le rapport et au contact de la verge du monsieur , celle ci éclate et fait couler du sang, car cela est la preuve tangible qui est sur les draps et que certaines familles vérifient, le lendemain!

Cette capsule reste interdite dans tout le Moyen-Orient et elle est seulement vendue sur internet.

 

Source:http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=ar&tl=fr&u=http%3A%2

 
34 Commentaires

Publié par le novembre 27, 2010 dans May aime l Algerie

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,