RSS

Archives de Tag: controle

HR 3200 : Le puçage de l’être humain débutera fin 2012

Vous n’êtes que des chiens

Plus que quelques mois avant le début du marquage électronique de l’humain…

Le congrès des États-Unis d’Amérique vient il y a quelques mois d’adopter une loi (HR 3200) qui permet de pucer l’être humain. Sous prétexte d’un accès au remboursement des soins de santé, par une identification des patients et des informations relatives à la santé, cette loi qui était un projet datant officiellement du 10 Décembre 2004 obligera l’américain moyen à se faire implanter un transpondeur à radiofréquences (qui réagira donc aux ondes radios) sous cutané capable de durer l’équivalent d’une vie.

JPEG - 10.7 ko
Puce RFID

En vertu de l’article 519 (g) de la loi fédérale sur la nourriture, les médicaments et les produits cosmétiques, un registre national des dispositifs médicaux sera créé par le « Secretary » qui est l’équivalent aux États-Unis du ministère de la santé et des affaires sociales en France. Ce registre servira soi-disant à faciliter l’analyse de la sécurité des dispositifs après la commercialisation et le résultat des données de chaque appareil utilisés dans, ou sur un patient ! Par ailleurs il est important de préciser que le futur puçage ainsi que son registre seront mis en œuvre sans qu’aucune réglementation définitive ni aucun encadrement au préalable n’ait été adopté.

Ce marquage, qui coûtera entre 150 et 200 dollars, touchera tout d’abord les classes moyennes et modestes puisqu’il sera a priori imposé aux personnes dépendantes du système de remboursement de la santé sociale américaine. Il concernera aussi les personnes âgées du programme Medicare, les anciens combattants, les malades d’Alzheimer mais aussi les blessés inconscients qui seront admis aux urgences… Si vous ne vous faites pas pucer, vous n’aurez donc pas droit aux remboursements en vigueur chez l’Oncle Sam. Au delà de la possibilité de réguler le coût des soins et de bénéficier d’un « meilleur » accès aux informations médicales des patients, une question reste posée : le choix de ce support de données est-il plus légitime qu’un autre ?

Par ailleurs, d’après l’informaticien Mark Gasson, docteur de l’université de Reading, il est possible d’insérer un virus informatique dans ce même transpondeur. Ayant lui même fait une expérience en s’introduisant une puce RFID dans sa main, il s’est aperçu qu’il était possible d’y installer un virus ! Je me permets d’affirmer que si un virus peut s’introduire dans une puce RFID, n’importe quel autre programme malveillant pourra le faire. Ce fichage « pucien » à ondes radios récupérable à distance permettra donc à n’importe quel bidouilleur d’informatique de s’accaparer pour je ne sais quel usage frauduleux ou arbitraire des informations personnelles ou privées… Des expériences diverses et variées sont déjà en cours en Amérique du Sud et en Europe.

Souriez, vous serez bientôt pucés…

 

Bonus track : http://www.youtube.com/watch?v=Hq3v…

 

AgoraVox

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le août 20, 2011 dans May aime pas le n.o.m

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La catastrophe qui nous attend en 2012

Ainsi du tsunami, dont chacun savait depuis des années qu’il pouvait se déclencher et pour lequel personne n’a pensé à mettre en place les moyens de prévenir les populations côtières. Ainsi des diverses formes de grippe issues du monde animal, dont on commence à peine à se préoccuper sérieusement. Ainsi d’autres menaces, tout aussi terribles et bien moins hypothétiques. Deux exemples.

On sait de façon certaine qu’Apophis, astéroïde d’environ 270 mètres de diamètre pour une masse de 27 millions de tonnes, pourrait croiser l’orbite de la Terre le 13 avril 2036. Un choc éventuel dégagerait une énergie équivalente à plus de 500 mégatonnes, soit 35 000 fois plus que la bombe larguée sur Hiroshima le 6 août 1945. Le risque d’une collision frontale est mince (1 chance sur 45 000, semble-t-il), mais le dommage serait immense. Que fait-on pour se donner les moyens de dévier ce monstre? Presque rien, sinon discourir sur un éventuel projet de traité international qui devrait bientôt être soumis à l’ONU.

Plus grave encore: beaucoup de spécialistes murmurent que la transformation du climat, aggravée ou non par l’activité humaine, pourrait avoir, à court terme, des conséquences mortelles pour l’espèce humaine. Soit elle libérerait des bactéries contenues dans la toundra sibérienne (plus précisément dans la merzlota, terme russe pour définir le pergélisol, la partie gelée du sous-sol de la toundra), entraînant la production de méthane et de protoxyde d’azote, ayant beaucoup plus d’impact sur le climat que le gaz carbonique. Soit parce que cela libérerait directement des puits de méthane aujourd’hui piégés dans des cristaux d’eau, qui répandraient sur la planète un nuage asphyxiant. De ces hypothèses, beaucoup de savants parlent ; certains ont mesuré la présence de ces bactéries dans la mer de Laptev, en Russie, au bord de l’océan Arctique. Certains avancent une date pour la catastrophe: 2012. Le nouveau secrétaire à l’énergie américain, Steven Chu, Prix Nobel de physique, dit lui-même son inquiétude: « La grande peur, c’est que la toundra se réchauffe, que ces microbes se réveillent et s’attaquent à ces réserves de carbone, qui seraient libérées dans l’atmosphère. Dès lors, quoi que fassent les humains, la situation serait hors de contrôle. » D’autres savants, rassurants, disent au contraire que l’impact de ces bactéries sur le climat n’aura pas lieu avant 20 000 ans, en particulier parce que le niveau des mers va monter…

Pourquoi ne parle-t-on pas davantage de ces menaces? On peut comprendre l’hésitation d’un pouvoir politique devant le risque d’affolement des opinions, de déclencher des réactions incontrôlables. Il n’empêche: le politique doit la vérité à l’espèce humaine, comme le médecin la doit à chaque individu. Et tout comme le médecin ne peut qu’affirmer un diagnostic et proposer un traitement, le politique ne peut que proposer une analyse et une action.

Autrement dit, sur ces deux sujets comme sur tant d’autres, il est urgent d’en savoir plus: soit il s’agit de craintes vaines et autant les écarter tout de suite; soit il s’agit de dangers sérieux et, alors, rien n’est plus urgent que de s’en occuper.

Source : L’EXPRESS

Les petites vanités, les intérêts et les ambitions personnels de notre personnel politique nous apparaissent soudainement bien dérisoires !

Une émission sur ces sujets a eu lieu,   sur la chaîne ARTE.

http://www.lepost.fr/article/2009/06/01/1558889_la-catastrophe-qui-nous-attend-en-2012.html

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Féminisme anti-famille


On s’est toutes faites avoir….

http://gouvernementmondial.blogspot.com/2009/12/depeupler-steriliser-contaminer.html

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 5, 2010 dans May aime l'actualité

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Confession d’un assassin économique.

Quand on regarde cette vidéo, on comprend une bonne fois pour toutes pourquoi les intérêts , l’usure est interdite en islam.

John Perkins explique tres clairement et  dans le détail le processus de controle et de dominations des etats et des peuples grace à la dette.

Je vous laisse juger par vous même.

 
Poster un commentaire

Publié par le février 19, 2010 dans May aime l'actualité

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,