RSS

Archives de Tag: cerveau

L’amour maternel favoriserait la croissance d’une région du cerveau

Selon des chercheurs américains, l’amour maternel favorise la croissance de l’hippocampe de l’enfant, une région du cerveau liée aux capacités d’apprentissage, de mémorisation et impliquée dans la gestion du stress.

Amou mère Cerveau

Des chercheurs américains de l’Université de Washington, publiés dans le National Academy of Sciences, ont indiqué que la taille de l’hippocampe d’un enfant pouvait varier de plus de 10%, en fonction du degré d’amour et d’attention porté par sa mère. La taille de l’hippocampe est directement liée à la capacité d’apprentissage et de mémorisation. Elle est aussi très sensible au stress et est la première région atteinte lors du développement de la maladie d’Alzheimer. …

L’étude, menée par des pédo-et/ou-neuro-psys de l’Université de Washington, a impliqué 92 enfants de 3 à 6 ans, suivis pendant plusieurs années. En sus de l’imagerie cérébrale, elle a consisté à simuler quelques épisodes de la vie réelle et à mesurer l’attitude des mères envers leur enfant dans des situations bien précises, créées de toutes pièces. Plus ou moins attentionnées, plus ou moins aidantes, plus ou moins impliquées…

Les non dépressifs ont la plus grosse

Résultat : l’échantillon non dépressif de la cohorte (les bambins avaient participé à une autre étude sur la dépression infantile), composé de 51 enfants, a montré que les enfants soutenus et aimés développaient des hippocampes plus gros de presque 10% que les autres. Un résultat qui conforte les précédentes études réalisées sur les animaux. Mais ce résultat s’inverse (-6%) pour les (41) enfants dépressifs, qui présentent néanmoins fréquemment des débuts de désorganisation neurologique. Selon les chercheurs, il ne faudrait donc pas s’arrêter à cela. Simple effet de bord ou vraie découverte ? …

Aimez-vous les uns et les autres

« Le soutien parental, en particulier dans la petite enfance, est une force très très puissance […] Je pense que les implications en termes de santé publique sont telles que nous devrions accorder plus d’attention au soutien parental (*), et nous devrions faire ce que nous pouvons au niveau de la société pour encourager ces compétences parce qu’il est évident que ce soutien a un impact très, très important sur le développement ultérieur » a conclu le Dr. Joan Luby, auteur de l’étude.

(* nurturing en angliche dans le texte : acte de nourrir de façon générale, y compris d’amour et d’attention)

[Sources : news.wustl.edu, psychcentral.com, cbsnews.com, medicalnewstoday.com, ]

(Article publié sur le site « Les mots ont un sens »)

 

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le février 7, 2012 dans May aime la psychologie, May aime les enfants

 

Étiquettes : , , , ,

Le « gène de Dieu », révélation ou hérésie ?


Le gène de Dieu existe-t-il ? L’hebdomadaire La Vie évoque l’existence de plusieurs études affirmant que l’attrait pour la religion serait en grande partie déterminée par les gènes. dans un dossier consacré cette semaine aux « secrets de la foi ». Toutes n’ont pas été publiées dans des revues scientifiques, ce qui n’a pas découragé le journal, qui décrit notamment la plus surprenante, l’histoire du gène VMAT2, baptisé « gène de Dieu ».

Dans une étude publiée aux éditions Doubleday en 2004, le biologiste moléculaire Dean Hamer a comparé le patrimoine génétique de mille volontaires, après leur avoir soumis un questionnaire chargé d’évaluer leur sentiment religieux. De là, il aurait isolé un gène, le fameux VMAT2, susceptible de déclencher selon lui de véritables vocations ecclésiastiques. Cependant, aucune revue scientifique n’a voulu publier les conclusions de Dean Hamer… et c’est tant mieux, car aujourd’hui le créateur du VMAT2 reconnait que la foi mobilise probablement des milliers d’autres gènes.

La deuxième étude, menée en 2005 par la psychologue américaine Laura Koening, tentait de sonder sur la base d’un questionnaire soumis à six cents personnes (dont une centaine de vrais jumeaux) l’importance donnée à la religion par ces sujets pendant leur enfance et dans la période adulte.

Selon la chercheuse, c’est à l’âge adulte que l’attitude adoptée face à la religion est plus souvent similaire entre des vrais jumeaux qu’entre les autres. La chercheuse en déduit qu’il existe des bases génétiques à la religiosité, qui s’affirment au fil de la vie des individus, s’ils parviennent à s’affranchir des influences de leur éducation. Là encore, les limites de la méthode utilisée et la faible quantité de personnes interrogées n’ont pas permis d’accréditer la thèse génétique.

Mais il en faut plus que cela au magazine catholique pour abandonner son hypothèse génétique sur les secrets de la foi. « La Vie » publie donc une interview de Mario Beauregard, chercheur en neurosciences cognitives à l’université de Montréal, auteur de la thèse du « cerveau spirituel ». Celui-ci affirme qu’après avoir scanné le cerveau de carmélites en prière, il aurait obtenu la preuve que ces cerveaux ont la capacité de se mettre en relation avec une « réalité extérieure ». Les voies du Seigneur ne seraient, finalement, pas si impénétrables.

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Les preuves scientifiques d’une vie après la mort

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Le principe du vide

Avez-vous l’habitude de conserver des objets inutiles, en pensant qu’un jour, qui sait quand, vous pourriez en avoir besoin ?

Avez-vous l’habitude d’accumuler de l’argent et de ne pas le dépenser parce que vous pensez que vous pourriez en manquer dans l’avenir?

 

Avez-vous l’habitude de mettre en réserve des vêtements, des chaussures, des meubles, des ustensiles et autres fournitures domestiques que vous n’avez pas utilisés depuis quelque temps déjà?

 

Et en vous? Avez-vous l’habitude de garder des reproches, du ressentiment, de la tristesse, des peurs et plus encore?

 

Ne le faites pas ! Vous allez à l’encontre de votre prospérité! Il est nécessaire de faire de la place, de laisser un espace vide pour permettre à de nouvelles choses d’arriver dans votre vie. Il est nécessaire de vous débarrasser de toutes les choses inutiles qui sont en vous et dans votre vie afin que vienne la prospérité.

 

La force de ce vide est une force qui va absorber et attirer tout ce que vous souhaitez. Tant que vous retenez matériellement ou émotionnellement des sentiments anciens et inutiles, vous n’aurez pas de place pour de nouvelles opportunités. Les biens doivent circuler.

 

Nettoyez vos tiroirs, les armoires, les ateliers, le garage…. Donnez ce que vous n’utilisez plus…

 

L’attitude qui consiste à garder un amas de trucs inutiles enchaîne votre vie en bas. Ce ne sont pas les objets que vous gardez qui font stagner votre vie… mais plutôt l’attitude de garder… Quand nous gardons en réserve, nous envisageons la possibilité du manque, de la pénurie..Nous croyons que cela pourrait manquer demain et que nous ne serons pas capables de satisfaire ces besoins.

 

Avec cette idée, vous envoyez à votre cerveau et à votre vie deux messages : Que vous ne faites pas confiance à l’avenir et que vous pensez que ce qui est nouveau et ce qui est meilleur ne sont pas pour vous.

 

Pour cette raison, vous vous réconfortez en conservant de vieux trucs inutiles. Débarrassez-vous de ce qui a perdu ses couleurs et son éclat …
Laissez entrer chez vous et en vous-mêmes ce qui est nouveau.

C’est pourquoi, après avoir lu ceci…
Ne le gardez pas…
Faites-le circuler.

Puissent la prospérité et la paix venir à vous rapidement…

 

 

Joseph Newton

 
6 Commentaires

Publié par le novembre 18, 2010 dans May aime la lecture

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Musulmans..branchez votre cerveau


Question d’internaute

Sinon pour un 2e point, je ne veut pas critiquer mais j’aimerai que certaines branchent leur cerveau, j’ai trop envie d’ouvrir un post « allez les filles, auj on branche son cerveau »[/quote]

Réponse

Ah merci…tu me mets du baume au coeur..
Moi aussi et oh combien.

Et quand je veux leur ouvrir les yeux par des exemples vrais tirés de la réalité, on me traite d’hypocrite, de haine envers les soeurs en hijab et plus encore….

le tout avec une vulgarité , un obscénité, un vocabulaire fleuri digne d’une fille de joie de base catégorie, même pas de luxe.

Ou es l’islam , franchement?
et c’est moi qu’on accuse d’être hypocrite caragressive () donc je n’ai pas le comportement musulman.

Ah parce que , le bon comportement d’une musulmane c’est d’enfoncer les portes.

Même les hommes  » bien » toute race , confession, origine confondues, ne le font pas….

Je ne sais pas ou elles et ils apprennent leur islam, mais 4a craint, ily peril dans la demeure.

Certains pensent que , sous réserve de porte le voile, la musulmane peut tout faite et est dans le vrai:: bientot on va voir la pieuse laicisation de l’islam au nom de  la modernité, du progrès , des droits de l’homme…ce n’est qu’une question de temps.

Ensuite , franchement , faire un doctorat , quand on est voilée et qu’on ne  souhaite pas travailler a cause du voile..c’est de la simplicité d’esprit.
vaut mieux s’arrêter à license ou maitrise, c’est amplement suffisant, pour tout.

Pa ailleurs, avoir un bac+5 , faire le choix , (respectable et libre) d’être au foyer et prendre part active dans la société, en…. lavant les linges à la mosquée…….me laisse sans voix
Ah ça c’est sur, y a des gens à qui les études n’ont servi à rien…
Pourquoi, elles ne font pas du soutien scolaire aux enfants, donnent une initiation à l’informatique, font des activités culturelles pour les jeunes dans le but de créer des liens entre des gens qui ne connaitraient pas autrement et de s’aider mutuellement..le loup ne s’attaque qu’à la brebis isolée….

Moi je suis plus qu’ahurie quand je vois , ces jeunes diplomés, bon de surcroit dans leur domaine , avec de bonnes aptitudes et compétences intellectuelles…faire preuve d’autant de retard mental quand il s’agit de religion.

D’une manière ou d’une autre, ils disent pensent ou croient que la raison n’a pas sa place dans la religion..et implicitement ….ils méprisent l’islam et les musulmans..en tant que intellectuels…il ne peut en être autrement…qui aime ne pa rflechir comprendre..le fil du divin qui les relient à Dieu..leur pèse..et ils vivent leur foi..pour certains..mais souvent…comme un fardeau..non comme une jopie un présent qui au prix… et ce malgré tous les dicours enjoliveurs de-  l’islam , noble religion ( les pauvres..nobles..tiens donc..) , le musdlman est bon , beau, loyal, juste, etc, etc….
Un islam bisounours sorti probablement d’un film de Walt disney que je n’ai pas encore vu…

Conclusion
Ce n’est là que mon ressenti, m on constat, mon analyse, superficiels et sommaires.
je ne pense avoir raison sur tout, mais pas tord sur tout , non plus.

Ne sois pas choquée par mon ton cru , cash, sauvage, m’a -t-on dit.
je n’ai pas le temps pour les mamours d’une part, d’autre part, a ne marche , j’ai essayé.

Et puis ça presse..l’heure tourne..
Il faut un traitement de choc.
un electro choc , c’est ce que je fais.

Bientôt on va m’accuser d’exercice illicite de la médecine…..

ça me fait très plaisir de dscuter avec des gens qui argumentent , qui veulent comprendre , pas juger.

Moralité

Il faudrait peut être une bonne fois toute , que l’on réponde à cette question  philosophique et universelle et existentielle:

La raison s’oppose -t-elle à la foi?

Exemple: la religion musulmane.

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 11, 2010 dans May aime se poser des questions

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Mon enfant n’est pas un coeur de cible

Télévision + marketing = aliénation ?
Un livre à lire d’urgence

Voici une enquête sur les relations incestueuses entre la télévision et nos enfants. On estime qu’ils la regardent en moyenne 796 heures par an, contre 850 passées à l’école. L’auteur a recueilli des témoignages de ceux qui « font » les programmes pour les petits de 1 à 10 ans, les avis des psychologues, des publicitaires, des maîtresses d’école…

L’enjeu ? Révéler l’influence de l’écran sur les structures mentales des enfants, c’est-à-dire leur manière de penser, d’apprendre, d’écouter, de comprendre…

Jean-Philippe Desbordes montre que la télévision « formate » de futurs consommateurs, quitte à leur envoyer des images subliminales en pleine tête. Les publicitaires ramassent les gains, tandis que pèse sur ceux qui tirent la sonnette d’alarme une chape de plomb.

Conséquence ? Une question de santé publique. Elle émerge de ce document à lire d’urgence par ceux qui veulent comprendre pourquoi leurs enfants restent « scotchés » si longtemps devant la télé, et qui cherchent le moyen de les préserver.

Les reportages de Jean-Philippe Desbordes sont régulièrement diffusés sur France 3 et Canal Plus. En 2006, il a publié chez ACTES SUD son importante enquête, Atomic Park – A la recherche des victimes du nucléaire qui a été très remarquée par la presse et la radio.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,