RSS

Archives de Tag: carence

Zinc : attention à la carence

ZINC: Attention à la carence

Un haut pourcentage de nord-américains souffrent de carence en zinc sans en être conscients. Cette carence est même plus fréquente chez les personnes suivant une diète dite naturelle, basée principalement sur le végétarisme. Non pas que le végétarisme soit une mauvaise diète, mais elle implique de respecter certaines règles et demande l’apport de certains types d’aliments, pour s’assurer d’un apport suffisant de tous les éléments nutritifs indispensables à une bonne santé.

Les personnes faisant beaucoup de sport ou d’activité physique intense, les personnes vivant sous un stress constant, celles qui consomment peu de viande ou de poisson, sont toutes des personnes présentant un risque de carence en zinc.

Le zinc joue un rôle essentiel dans des centaines de mécanisme. Il joue un rôle dans la constitution du matériel génétique de l’ADN et de l’ARN, et il est impliqué dans la croissance cellulaire.

Il possède également une action antioxydante et aide l’organisme dans sa lutte contre les radicaux libres.

On connaît maintenant mieux toute l’importance que joue le zinc dans le bon fonctionnement du système immunitaire. Il optimise l’activité des lymphocytes T et il aide l’organisme à produire l’interleukine-2, une protéine qui stimule l’activité des défenses naturelles contre les cellules cancéreuses. Pour l’homme, le zinc joue un rôle protecteur très important contre les troubles de la prostate.

Quelques symptômes d’une carence en zinc :

  • Fatigue
  • Rhumes et refroidissements fréquents
  • Manque d’appétit
  • Dépression
  • Engourdissement cérébral
  • Acné et certains problèmes de peau
  • Petites taches blanches sur les ongles
  • Perte de cheveux

Attention ces symptômes peuvent également être associés à d’autres problèmes de santé. Mais si ils proviennent d’une carence en zinc, une modification de la diète ou la consommation d’un supplément de zinc, corrigeront rapidement le problème.

Sources alimentaires de zinc :

On retrouve le zinc principalement dans la viande, le poisson, le foie, les œufs. Les fruits de mer, et particulièrement les huîtres en renferment des quantités élevées.
Les légumineuses, les noix et le germe de blé sont également une bonne source de zinc, mais celui-ci est plus difficile à être absorbé. Il est donc recommandé de consommer régulièrement une variété de ces aliments. Le zinc apporté par la viande et les huîtres est 2 fois mieux absorbé que le zinc d’origine végétale, ce qui ne signifie pas qu’il est impossible de combler les besoins quotidiens de l’organisme en zinc, en suivant une diète sans viande, mais il faudra en consommer plus, pour combler la moins bonne assimilation.

Suppléments de zinc

Un autre moyen de s’assurer d’un apport suffisant en zinc, consiste à consommer quotidiennement un supplément. La dose recommandée serait de 10 à 30 mg par jour selon les habitudes alimentaires et le mode de vie de chaque personne. Les personnes plus âgées pourraient avoir besoin de doses plus importantes. Il ne faut cependant jamais dépassé 40 mg par jour sans la supervision d’un professionnel de la santé.

Consommer le zinc de préférence 1 heure avant le repas ou 2 heures après. Attention la consommation de café et de certains médicaments empêche une bonne absorption du zinc.

Publicités
 

Étiquettes : , , ,

Carence en fer

Malgré sa présence dans de nombreux aliments, l’oligo-élément fer peut être l’objet de carence chez certaines personnes. Ce manque se traduit par une grande fatigue qui peut aller jusqu’à des troubles cardiaques.

Une insuffisance de fer dans l’organisme peut engendrer l’apparition d’une anémie dite « hypochrome » : le nombre de globules rouges dans le sang ne diminue pas forcément, mais par contre leur teneur en hémoglobine est amoindrie.

Lien vers le Fer Solgar

Les globules rouges sont alors plus petits et décolorés. C’est une anémie fréquente qui est presque toujours consécutive à des hémorragies peu abondantes mais continues dans le temps. On traite cette anémie par l’administration de sels ferreux.

Symptômes de carence :

Manquer de fer est un problème qui concerne surtout les femmes (les menstruations, la grossesse et l’allaitement étant des périodes propices, car la perte en fer y est plus importante).

Une carence en fer se traduit par :

– Une grande fatigue physique et intellectuelle pouvant aller jusqu’à une dépression.

– Une pâleur du teint inhabituelle, une sécheresse de la peau, des ongles mous et cassants, des bourdonnements d’oreilles.

– Un essoufflement à l’effort, des palpitations.

– Des troubles gastro-intestinaux (tels que des flatulences).

– Des troubles du comportement alimentaire pouvant aller jusqu’à l’anorexie.

– Des troubles de la thermorégulation (régulation de la température du corps)

– Des infections à répétition

– …

Surveillance du taux de fer :

Dans certains cas, les besoins et les pertes en fer sont plus importants. Il est alors nécessaire de surveiller régulièrement le taux de fer présent dans le sang.

– Chez les enfants, les adolescents, les personnes âgées.

– Chez les femmes enceintes ou qui viennent d’avoir un bébé.

– Chez les jeunes femmes, surtout celles qui suivent des régimes amaigrissants.

– Chez les végétariens.

– Chez les personnes présentant des maladies avec des saignements chroniques, comme c’est le cas dans la recto-colite hémorragique.

– Chez les personnes ayant subie une intervention chirurgicale.

– Chez les accidentés.

 

Étiquettes : , , , , ,