RSS

Archives de Tag: algérie

Yano Poétesse sur le web

Si vous aimez cet article, commentez-le

http://poemedia.over-blog.com/article-yano-las-portrait-d-une-poetesse-du-web-74264797.html

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mai 23, 2011 dans May aime l'actualité

 

Étiquettes : , , , ,

Histoire de May

Voici une modeste animation de 2 minutes 13 secondes qui retrace les principaux moments de l’histoire de mayaime

Aujourd’hui, c’était censé être no blogging day… Mais la tentation de partager avec vous cette petite vidéo est la plus forte

Créée grâce à Google, une histoire, vous aussi vous pouvez en réaliser  une sur le thème de votre choix.

C’est ultra simple et le résultat est sympa, non?

Alors , si vous en créez une, n’hésitez pas à laisser un lien vers la page youtube dans les coms, ou un commentaire ici même sur ce blog

On jettera un coup d’oeil de temps à autres.

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 14, 2010 dans May a des coups de coeurs

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Si tu ne vas pas en Chine, la Chine viendra à toi.

Demande la science jusqu’en chine

Tout musulman qui se respecte connait ce proverbe , véritable hymne à l’acquisition de la connaissance , du savoir, l’information.

Arabo-musulmans quoiqu’en disent les Égyptiens , les Algériens connaissent très bien ce vieil adage qui a guidé la politique d’après guerre, de l’indépendance. Et pour cause, nous lui devons la révolution culturelle.

Je crois même qu’ils le connaissent plus et mieux que quiconque en musulmanie.

Qui en effet , à part l’Algérie a des rapport politiques aussi étroits avec la Chine, dans le monde arabe?

Les chats auraient disparu des rues d’Alger.

La mode made in China y fait fureur.

Les algérasiens  commenceraient déjà à pointer leurs jolies frimousses dans les maternités , illustrant une mixité non seulement économique mais désormais sociale, humaine.

Eh oui….la crise aidant ..de quoi, dites le moi…les Algériens n’ont pu aller en Chine acquérir la connaissance utile à leur essor, leur développement.

Mais opiniâtres et déterminés…ils ont sollicités les compétences chinoises sur leur propre sol.

La chine..si tu ne vas pas à elle..c’est elle , qui vient vers toi.

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 16, 2010 dans May aime l Algerie

 

Étiquettes : , , , , , ,

Alger….Mosquée et Religion


Il est de plus en plus difficile aujourd’hui d’échapper au débat sur   l’islam.

Islam ..ennemi utile…qui en douterait encore aujourd’hui. Mais ce n’est pas le sujet de mon billet ce soir , cependant.

En occident , les affaires de burqa succèdent à celles des minarets qui suivent la question de la mixité dans les piscines, en parallèle avec ceux de la naturalisation quand ce n’est pas les mariages prétendument forcés.

En orient, plus précisément le Maghreb et l’Algérie pour ne pas la nommer, le voile qui fleurit dans les rues danse  avec la barbe qui pousse , apparait.

Ici et là , des signes clairs d’un retour à la religion , expression que je préfère à une prétendue renaissance de l’islam, ne laissent aucun doute sur les motivations des personnes, leurs intentions..quoique…diront les mauvaises langues.

Le moine porte l’habit du moine. Nous voilà contents.

Mais nous n’en resterons pas là.

Des mosquée sont construites à vocation d’instruire et d’éduquer dans l’islam , se suppléant à la famille qui ne peut tout faire à elle seule..nous voilà plus que rassurés, conquis.

Ici et là , même en occident, il semblerait que l’apogée d’être musulman, du vivre l’islam serait une maison, un travail, une famille, une mosquée ou une medersa.

Je vous serais reconnaissante d’infirmer ou de confirmer.

Mais alors pour quoi , moi même je ne me sens pas concernée par ce projet, satisfaite , épanouie même si ce n’est que en rêve , par l’idée.

Cela fait un  moment maintenant que j0ecume les forums musulamns à la recherche d’une ralité de terrain concernant l’islam et les musulmans.

Cela fait un moment que j’essaie de comprendre , de savoir si je suis bien la seule qui en pensant islam, pense ..civilisation..et non pratique cultuelle.

Ici et là , je vois des hommes et des femmes dont le summum de leur ambition pour l’islam est le confort matériel, une relative satisfaction de la vie sur terre dans l’attente de l’au delà.

Est-il bien vrai que le musulman doive sacrifier sa vie ici bas pour mériter l’autre?

Ne peut-il les ( bien ) vivre toute les deux

Souffrir pour être belle ..puis souffrir pour aller au paradis

Au masculin..peut-on me donner le pendant, l’équivalent?

Il est évident et indéniable que la situation des musulmans de par la monde n’a jamais été aussi difficile, précaire, douloureuse.

Mais si on ne peut que rêver, penser , réfléchir, concevoir , imaginer..ne peut-on rêver l’islam en termes de civilisation , en termes de prospérité, d’essor, d’architecture, de relations sociales, de famille, de…

Oui , nous somme technologiquement dépendant ..je ne parle même pas du politique.

Mais si on rêvait de faire ..seulement ce qu’il nous est possible de faire ..avec notre seule matière grise..,nos doigts sur un clavier ..notre foi…ne pourrais t-on coucher sur le papier…un projet de civilsiation , de société musulmane…ne serait ce qu’en théorie..qu’en utopie….au lieu de jouer aux apprenti salafs…insultant les khalafs…

Croyez vous ..vraiment …réellement…à  la possibilité viable de cette civilisation musulmane moderne et prospère…ou bien est ce que cela fait partie de ces choses de l’invisible qu’il mous est demandée de croire sans comprendre et sans savoir, en vertu du Coran?

Partir à partir de l’idée de cité vertueuse d’ibnou Roshd à l’age de gloire de l’Andalousie…est-ce si dur? Est ce si vain?

Ne pouvons nous faire en offrande à Allah si ce n’est une réalité  qui Lui appartient…un projet ….qui nous appartient?

Parodions un entretien d’embauche par exemple:

Si on vous donnait les moyens de vivre votre foi comme vous l’enseigne le Coran , si on vous donnait les outils pour bâtir votre  cité, pays (voire nation), si vous aviez accès aux meilleurs enseignements et postes de travail, si vos besoins primaires et élémentaires étaient comblés , si l’usure était abolie, si le vent soufflait en faveur de l’islam….quel est alors le monde que vous créeriez…et /ou dans lequel vous souhaiteriez  vivre?

Quelle finalité pour l’islam..sur cette terre..en attendant le messie ra…?

Vos plus beaux rêves et riches contributions sont les bienvenus.

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Alger ….femmes et mères

Alger …Alger…Alger…

Qu’es tu devenue….qu’est -il donc advenu de toi….

Écolière dans une école de quartier; mes parents; tous deux enseignants m’avaient dit…May il faut que tu sois la première a l’école ( je vous épargne les détails anecdotiques  qui n ont pas leur place dans ce billet)

Collégienne dans un lycée de proximité; mes parents; tous les deux aimants et souhaitant mon bonheur qu’ ils voyaient dans la réussite scolaire m ont dit

May..si tu veux être grande; être une  Grande….tu dois travailler tard le soir pour réussir

Étudiante en première année d’université; la seule qui proposait ce cursus,  filière technologie ( non sciences exactes); ma mère souffrante et enfin de vie a son insu ; m a dit…

May la science n a pas de limites…tu pourras toujours aller plus haut et plus loin..

Non…tous les enfants algériens n ont pas été élevés dans cet esprit de compétition.

Non …toutes les jeunes filles  algerienne n ont pas grandi a l ombre d une ambition intellectuelle qui ne nourissait..;n a jamais nourri …qu elle même.

Mais il est une constante commune a toutes et a tous les enfants d’Algérie; que l on  en soit conscient ou pas; c est que toute la génération Boumediène en tout cas; a grandi , étudié dans l idéalisme; la foi d un avenir meilleur a portée de main..que dis je …a bout de crayon..de sa plume;

Toutes et tous croyions être condamnes a avancer; progresser; évoluer..;que cela était notre voix…notre voie. …pour finaliser notre liberté…conquérir notre dignité…vivre notre indépendance …a un niveau  fixe …par nous.

Puéril?

Non…généreux ..mais naïf….

Il n en demeure pas moins; qu ‘un demi siècle plus tard….aucune trace ou presque de ces mères qui investissent leurs filles de cette lourde tache de faire , refaire ou préserver la société, améliorer la condition de la femme; promouvoir son respect; sa dignité dans un statut…. un rôle qui lui permette de vivre pleinement son humanité ; non seulement en qualité de poule pondeuse ou autre fée du logis mais bien en prenant part active a la construction économique; sociologique et politique du pays; dans l ultime but de réaliser

°°°°le rêve d’ibnou Roshd…la cité vertueuse….implantée sur une terre belle et généreuse; portée par des hommes et des femmes fiers de leur arabité et islamité.

°°°°la finalité de la profession de Foi;;du bien vivre l islam…ériger  la civilisation musulmane ….dans sa plus belle expression, ses plus beaux atours…scientifique; littéraire, architecturale   ; cultivant la paix sociale…; la richesse pour tous…l’épanouissement de l’être    en quelques mots concepts simples…heureux d’être soi ; vivre sa foi..chez soi..dans un décor digne de soi..:être maitre ..; être roi….de ce que Allah a permis que ce soit  et..agréé.

Cette mission…si vous l’accepetez…le disque s auto détruira dans qq secondes….bla bla bla…

Cette mission ….Non…les hommes ne l ont pas acceptée….pas si bêtes …quand la trame de fond est faite de crise du logement; de chômage…de précarité…et autres maux.

Ils ont préféré pour la plupart , l exil ( l ‘hégire) auquel on est condamne de manière cyclique , semblerait-il, quand on est , quand on nait..musulman.

Une fois de l autre cote de la méditerranée ; cependant; on est happe par le courant; brise par la société de divertissement et ou de consommation; brise ; façonne ; englouti par le système.

L’Algérie parait bien loin..elle qui est exsangue de ses meilleurs enfants; dépossédée de ses précieuses richesses; grises; noire ou autres, etc…

Elle est bien loin …de leurs préoccupations…cette Algérie livrée aux femmes désormais majoritaires dans les universités et tout autre lieux d’éducation ;désormais très présentes et bien représentées aux postes de responsabilités; ou s’exerce le pouvoir.

Dans dix ans…le pouvoir sera aux femmes..le pronostic a déjà été fait par l intelligentsia masculine algérienne.

Les hommes étant désormais plus préoccupés par gagner de l argent pour vivre; subvenir aux besoins de leur famille ont délaissé les études car non lucratives et non porteuses d’espoir en terme de  qualité de vie; de niveau de vie.

Mères et filles; femmes et mères; actives ou au foyer…

vous qui n avez pas démissionné, bon gré , mal gré;

vous qui êtes toujours fidèles aux postes..sentinelles, d un nouvel ordre ou changement qui ne veut pas dire son nom; baisser le masque;;;

Il n y a plus que vous , celles d une certaine génération de surcroit,

à  parler carrière non consommation

à parler réalisation; épanouissement ; non survie

à parler éducation non apprentissage de formation

à assurer la pérennité  d une Algérie algérienne ; l’Algérie en tant qu  état …souverain…dote de frontières claires et  bien définies…a touts point de vues.;

Mères et filles d’ aujourd’hui hui… femmes et sages de demain …. vous que j’aime de loin… j ‘aimerais  dire ceci:

Ne faites pas de vos filles des geishas ou des femmes du monde … cultivées et bien habillées…bêtement…cela ne vaut aucun sacrifice

Ne faites pas de vos filles; de vos enfants,  des diplômés sans réel savoir, sans  vrai métier

Ne faites pas de vos fils des esclaves intellectuels, scientifiques; des larbins à la spécialisation tellement pointue ; tellement aiguë; qu’ils  en perdent tout recul, toute hauteur nécessaires pour comprendre le pourquoi du comment … du quoi du combien…à quel prix… ou on va…

Et maintenant que j’ai fini de pousser mon cri, moi le haros attendu, à se demander pour quoi je suis une  femme, si j’en suis….je me sens tellement triste que je me demande bien pourquoi je me bats finalement …pourquoi et surtout, pour qui…..

Allez vous triturer les méninges pour faire quelque chose de bien…de votre…vie…

Qui a raison..qui a  tort…plus je me pose la question, plus je m’éloigne de la réponse ..la solution.

Bienvenue en Algérie…

Bienvenue dans ma réalité.

Dreams are my reality!

Mea culpa

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Alger…Mots et Maux

Alger …une semaine après…..

Une semaine après la joie d’être chez soi….la peine de n’être^plus chez soi..justement…

Alger a de plus en plus  l’air de China Town

Au centre ville , des deux côtés du trottoir, il n’y a guère plus que des échoppes qu’on appelle boutiques qui vendent des habits d’importation made in Thaïlande et de la quincaillerie made in china.

(Je précise  que les chinois , eux , contrairement à tout ce qu’on peut entendre a leur sujet, o n’en voit trace…sont-ils vraiment là?)

De temps en temps, une ou deux boutiques proposent du jennyfer ou pimky ..original..à des prix très chers.

Entre une boutique et une boutique…un fast food…ou une boulangerie vendant de la pâtisserie traditionnelle à des prix surréalistes.

Mais ce qui m’aura fait le plus de mal , le plus de peine, ce sont bien ces allures de favélas, de bidonvilles urbains, en plein cœur de la ville ,la capitale, surmontés de paraboles rouillées..qui donnent au décor le sceau de la misère , de la pauvreté.

Alger ressemble de plus à une poubelle à ciel ouvert, une déchetterie non propre, dans laquelle se meuvent 8 millions d’habitants respirant un air pollué par un surplus de voitures et des détritus non ramassés, brulés , recyclés

On a vite fait fait de faire le tour de la famille, de discuter du politiquement correct , de la pluie et du beau temps.

20 ans après, on n’a quasi plus rien en commun, si ce n’est le sang, si ce n’est le nom, de l’affection.

Les maisons , immeubles et appartement vétustes, vieux , tombants en ruines ne sont pas avenants, font fuir.

Les nouvelles cités construites par ..les chinois..dans des régions très bien situées à la vue imprenable, ressemblent à des cités dortoir des banlieues en France, à cette différence prés qu’elles ressemblent à s’y méprendre aux maisons construites  il y a  200 ou 300 siècles avant par les ex colons.

Que sont devenus  les architecte de l’Epau?

Tous au chômage …ou bien en panne d’inspiration?

Même la faïence date de 200 ans….ahurissant!

Il faudrait faire exprès et beaucoup d’effort …pour refabriquer des catelles d’époque, aussi fidèlement , authentiquement.

Dans quel but , quel dessein..je l’ignore..il me semble que c’est du sabotage..du sabordage.

Quand je vois des femmes salariées depuis l’age de 18 ans , n’obtenir un logement  personnel , de coopérative qu’à l’âge de 6o ans ..ça m’interpelle.

Quand je vois les officiers de l’ALN en fin de carrière , renoncer à leur retraire, ne disposant que d’un logement de fonction, faute de moyens de s’en acheter un privé , menacés de se retrouver à la rue à la leur fin de services…ça m’interpelle.

Quand je vois des cadres universitaires: médecins, ingénieurs, enseignants à l’université, la quarantaine bien assumée, vivre encore chez leur parents, éternels étudiants, célibataires, faute de moyens de se loger …ça m’interpelle.

Quel est donc ce pays ou l’accès  au logement se fait quasi exclusivement  par la propriété?

Sur le plan de l’éducation , c’est une autre  catastrophe…. retentissante..encore plus belle.

Les jeunes Algériens ne savent plus parler ni le français ni l’arabe  dialectical ou littéraire.

Les mathématiques sont enseignées en arabe mais comment!!!

Les formules sont écrites en français , avec des caractères latins, et l’explication , le texte , est donné en arabe.

De quoi perturber le sain des sains.de génie….

Arrivés à l’université, les étudiants qui doivent étudier dans un certain niveau de langue si ce n’est un niveau certain sont perdus, prennent des notes en phonétique, ne comprennent rien au contenu du cours et sont souvent contraint de prendre des cours de la langue, en parallèle.

Je veux bien comprendre qu’on puisse régresser économiquement , qu’il y ait des domaines ou on puisse être faible ou défaillant quand on est un pays pauvre ou en voie de développement, mais qu’on puisse à ce point reculer ,faiblir,  perdre , dans le domaine de l’enseignement..des langues en plus..cela me laisse tout simplement sans voix.

A quoi cela set-il donc de s’endetter, ou y se serrer la ceinture pour envoyer ses enfants à l’université si c’est pour en sortir avec un niveau de connaissances et compétence inqualifiable…indéfinissable.

Elle est bel et bien finie..derrière ..la démocratisation de l’enseignement des années septante.

Seule l’élite éduque ses enfants, se renouvelle.

Pour les autres , l’ex classe moyenne, le nouveau crédo est ..les études …c’est pour ceux qui ont en les moyens…

Oui mais quelle voie, quel avenir, quel projet …de vie…pour les Algériens et l’Algérie…?

Mon coeur se serre ..

Rien que d’y penser…je suis triste…je pleure.

Et me revient invariablement à l’esprit un chant national qu’on nous avait appris à l’école:

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 11, 2010 dans May aime l'actualité

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Alger, mon amour

Je suis arrivée à Alger lundi dernier à 17h.

J’étais alors très heureuse de retrouver ma mère patrie, mes souvenirs d’enfance, mes quartiers, mes repères , ma famille.

Mais voilà qu’après à peine 3 jours  passés, je me languis de mon pays d’accueil, de cœur, d’adoption.

Alger 2010 n’est plus celle que j’avais connue , celle qui m’ avait faite, construite celle que j’ai aimée…haie.

Alger 2010 n’est plus Alger la blanche. C’est même carrément le contraire.

Entre les rues cabossées, les trottoirs quasi inexistants, les routes sales , les maisons vieillissantes , délabrées, l’air irrespirable à force d’être pollué..j’ai mal..très mal…à mes souvenirs ..mon enfance..ma nostalgie…!

Le long de la rue didouche, j’avance péniblement derrière mes deux adolescentes, quand tout  à coup , je me fais accoster par un jeune de 20 ans environ.

Madame, voulez vous me donner la main de votre fille?

Surprise, je ne puis m’empecher de sourire en lui répondant négativement : non, elle est trop jeune.

Je suis d’Annaba, me dit -il je suis salarié, et je veux bien attendre qu’elle ait l’âge de se marier, me répondit.il, imperturbable.

Comprenant qu’il ne lâcherait pas prise, je lui répondis sèchement que non, j’étais contre et il partit enfin.

Le soir , à la maison, je racontais l’incident à mes frères qui me sermonnèrent vertement , en me disant que le pseudo aspirant au mariage n’était rien d’autre qu’un pickpocket qui en avait après la chaine qu’on portait au cou, ou le portable qu’on avait dans le sac, quand il n’était pas visible dans la poche du pantalon.

Les bras m’en tombaient. J’étais à des années lumières de me douter de cela.

Décidément, Alger avait bien changé et je ne m’imagine pas,plus (re) vivre la bas, pour des questions de sécurité, de confort, de mentalité, etc…

Alger , ce n’est plus ma ville…ma terre d’attache.

J’ai hâte de rentrer …en Suisse , dans une maison bien a moi et rien qu a moi; meme modeste; meme  vieille, meme une location, meme une tente high tech comme en arabie….n importe quoi  mais un appartement chaleureux et cosy ou je puisse vivre qvec mes enfants dnas le calme, la paix et la serenite et ou je me sente ; un efois fois dans ma vie….pour la premiere fois de ma vie; maitresse incontestée et incontestable des lieux…LA maitresse de maison….

Meme si pour cela; je dois me faire aider par les services sociaux. Cela me suffit amplement:

Pour moi…Alger ….c’est fini.

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,