RSS

Archives de Catégorie: May aime se poser des questions

The-living-matrix

Un Nouveau film sur la Science de la Guérison

De la physique quantique à la thérapie informationnelle en passant par le champ corporel humain et à la cohérence cardiaque, ce film explore des idées novatrices au sujet de la santé. Des scientifiques, chercheurs, journalistes et des thérapeutes holistiques partagent leurs connaissances, leurs expériences et leurs visions.

Guérison fondée sur la science ou « guérison miraculeuse » ?

Dans le film, des chercheurs et praticiens révèlent les théories scientifiques sous-jacentes aux guérisons alternatives et offrent leurs perspectives sur le changement de paradigme dans la santé que peuvent apporter ces nouveaux concepts.

Manifestez votre pouvoir grâce à l’information !

Grâce aux recherches les plus récentes, découvrez comment mobiliser votre propre pouvoir d’auto-guérison, et transformez votre vision sur la santé, le bien-être et comment les conserver.

Achetez ce DVD chez corzeame.fr

 

Un nouvel éclairage sur notre corps, notre esprit et la santé

Ce film est le premier documentaire présentant des chercheurs, journalistes scientifiques et praticiens de renommée internationale sur le thème des champs d’énergie et d’information dans le domaine de la santé.
Il révèle les dernières découvertes scientifiques qui remettent en question notre conception même de l’être humain et de son fonctionnement, et mettent en évidence l’influence des mécanismes bioénergétiques dans la biologie et la guérison. Ce ne sont pas les gènes qui gouvernent nos cellules mais bien « le Champ » qui nous entoure et nous pénètre ! Mais qu’est-ce que ce « Champ » ? Comment influence-t-il notre corps ?

C’est dans cette aventure que nous emmènent le Dr. Rupert Sheldrake concepteur de la théorie des champs morphogénétiques, le Prof. Fritz Albert Popp, découvreurs des Biophotons, ou encore le Dr. Bruce Lipton, le guérisseur et praticien de la Reconnexion Eric Pearl et bien d’autres…

De la physique quantique à l’influence de nos pensées, de nos intentions et de nos croyances sur notre santé, de la cohérence cardiaque au concept de champ corporel humain, The Living Matrix explore de manière synthétique et claire des idées passionnantes et novatrices au sujet de la santé.

Des témoignages de guérisons spectaculaires et des animations 3D viennent compléter ce film qui participe magnifiquement au changement de paradigme qui se produit en ce moment dans le domaine de la santé et du soin.

 

The Living Matrix (affiche)

The Living Matrix (fiche)

 

Source:

http://interobjectif.net/the-living-matrix-en-francais-sous-titre/

 
 

Internet et le marché de la solitude

Ce que l’homme cherche ans son travail et la vie en société c’est d’abord un lien, c’est-à-dire quelqu’un à qui parler. D’où la revendication des jeunes agriculteurs : « On a moins d’hectares que de voisins ! » Le grand marché de demain sera celui de la solitude. Le nombre de ménages comptant une seule personne est passé de 4.8 à 7.1 millions entre les deux recensements de 1982 et 1999. Si la retraite est encore aisée, la vieillesse est déjà solitaire. D’après l’INSEE, les trois quarts des plus de 60 ans déclarent n’avoir aucune activité sociale (club, associations) ; les deux tiers ne passent jamais de séjours en famille ou chez des amis ; et une personne sur deux de plus de 60 ans se déclare isolée ou très isolée. C’est le grand paradoxe des sociétés modernes : grâce aux technologies de l’information chacun se sent plus ouvert à tous, branché sur le monde entier, mais n’a plus de prochain à qui s’adresser. Il en va souvent ainsi dans les conférences : lors des pauses, nombreux sont ceux qui s’isolent avec leur téléphone mobile pour bavarder avec ceux qui ne sont pas là au lieux d’échanger avec ceux qui sont présents ! Et certains payent fort cher pour qu’un psychanalyste les écoute ! D’autres se ventent de passer plusieurs heures par jour à papoter avec le reste de la planète via Internet, alors même qu’ils sont souvent incapables de reconnaître leur voisin de palier. Le principal avantage des cybercafés est bien de permettre à ces assoiffés de communication de parler entre eux et plus seulement à un écran. On peut obtenir le même effet en promenant son chien ! D’ailleurs, sur ce plan, la comparaison des chiffres est parlante : il y a en France près de la moitié des ménages branchés sur Internet soit autant que de possesseurs d’animal familier. La solitude interactive des ordinateurs ne remplace pas le besoin d’éponges affectives symbolisées par les huit millions de chiens et les huit millions de chats de l’Hexagone ! Bref, je continue à voir aussi dans la Toile une poubelle informationnelle. On trouve beaucoup de choses et même de tout dans une poubelle, ce n’est pas une raison suffisante pour passer son temps à les fouiller. Certes, le courrier électronique représente aussi un fantastique progrès quand il permet d’entretenir la communication malgré la distance. Mais tout ce qui est technologiquement possible n’est pas nécessairement économiquement rentable (attention aux éventuels Concorde informationnels), ni socialement souhaitable. Prenons à témoin le travail à distance et à domicile. Il est peu probable qu’il se développe au point de faire disparaître une bonne partie du travail de bureau. Plusieurs facteurs militent contre cette hypothèse maximaliste : d’une part l’actuelle physionomie du parc des logements urbains, leur exiguïté, leur inconfort et la médiocrité de leur environnement rendent peu vraisemblable leur occupation pendant des journées entières ; d’autre part, il faut bien considérer que le travail représente une socialisation et répond à un besoin de lien social qui est, de moins en moins, satisfait par ailleurs. Il n’y a pas de réponse technique ou économique à des problèmes qui sont d’une autre nature. Les grandes questions de demains seront d’abord liées aux fractures sociales et au vide spirituel d’une société où le tout économique ne suffit pas à donner un sens à la vie.

Michel GODET

Source

 

Elémentaire, ma chère May !

Depuis la venue des aventures du professeur Layton sur DS, les joueurs sont devenus de plus en plus accro aux jeux de réflexions. Ils adorent se mettre en quatre afin de résoudre des tas d’énigmes en tous genres.

Il y a quelques mois, le marché du jeu vidéo a vu débarquer, en son sein, une petite nouvelle qui ne semblait pas avoir froid aux yeux. Elle se prénomme May et n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds.

Ce nouveau jeu d’énigmes marche sur le succès ou les plate-bornes du célèbre professeur Layton et nous réserve pas moins de 270 énigmes et casse-têtes à résoudre. Le gameplay est très sympathique puisque tout se joue au stylet.

Par contre, la traduction est assez approximative et il nous faudra faire preuve de jugeote pour bien comprendre certains passages. C’est donc dommage d’autant plus qu’une excellente compréhension est nécessaire pour résoudre certains casse-têtes.

L’intrigue est simple. La petite May se demande où est passé son jeune frère après un tragique accident de montgolfière. Bien entendu, rien ne sera simple et elle va se retrouver au coeur d’un village pas comme les autres.

Au fur et à mesure que l’histoire va se dérouler sous nos yeux, nous ne pourrons que nous extasier devant la grande ingéniosité des concepteurs de ce petit jeu vidéo sympathique comme tout.

Ces aventures de May ne pourront que combler de bonheur tous les amateurs de casse-têtes en tous genres.

Et, même si la traduction n’est pas parfaite, force est de constater que le jeu en lui-même déborde de charme. Néanmoins, personne n’arrive encore à détrôner le célèbre professeur Layton.

 

 

 

Source:

 

Étiquettes : , , , , ,