RSS

Yano Las: portrait d’une poétesse du web

30 Août

Clo Valérie écrit à propos d’elle : « le lecteur appréciera ces textes d’une femme sensible dont la nostalgie et les blessures transparaissent à chaque page, dissimulées sous la poésie et le charme de l’écriture. » Mais qui est donc Yano Las ?

Yanos Las est née en 1961 en Algérie et atterrit en Suisse où elle réside. Et pourquoi pas ? C’est un très beau pays la Suisse ! Pays de Jean Cuttat et d’André Kuenzi.

Elle suit une formation d’ingénieure mais, comme beaucoup de femmes et depuis peu certains hommes, elle renonce à exercer une carrière professionnelle pour se consacrer à l’éducation de ses enfants. Une fois les enfants devenus des jeunes adultes, souhaitant reprendre la vie active, Yano Las se heurte aux problèmes de l’emploi des seniors et de la place des femmes dans la vie professionnelle. Elle se réfugie alors… dans la poésie, bien sûr !

« Je ne suis pas poète je le suis devenue

Moi qui à chaque fête

Fut un peu malvenue. »

Sa première rencontre avec la poésie s’est faite à l’école, dans la jeune Algérie devenue indépendante avec les textes du poète Al Mutanabbi. « La puissance de son style, la force de son verbe, la grande sagesse contenue dans ses poèmes m’ont transportée. En langue française, j’ai découvert la poésie avec un poème de Victor Hugo « elle avait pris le pli. » Pourtant, c’est bien longtemps après l’école que Yano écrit ses premiers poèmes et décide de faire appel à une association d’aide à l’autoédition pour publier ses deux premiers recueils. « Oasis des artistes est un site de poésie sur le net qui propose un service d’édition à ses membres. C’est un site que j’ai découvert par hasard en cherchant des concours de poésie. J’ai publié chez eux pour des raisons économiques, .J’avais hâte de passer de l’écrit au livre ; une volonté de concret que j’ai matérialisée par la publication de mon premier recueil : Autant en emporte l’esprit : parfum étranger. » Même si ces associations d’aide à l’autoédition ne sont pas ma tasse de thé, elle tire de cette expérience « une grande réalisation de soi, un épanouissement intellectuel, la plénitude de la pensée et la réflexion ».

« Je suis le vagabond

Debout cherchant l’enfant

Je suis le jour levant

Brillant tout en dormant… »

Ses poèmes, elle les écrit en langue française, « Le français est la langue dans laquelle je m’exprime le mieux. De plus, j’ai fait mes études d’ingénieur en langue française et vis en Europe depuis plus d’un quart de siècle maintenant. Le français comme mode d’expression s’est donc imposé de lui-même. J’aurais voulu pouvoir écrire des poèmes en arabe également, mais mon niveau linguistique actuel ne me le permet pas. Et ce, d’autant plus que les règles en poésie arabe sont beaucoup plus difficile et strictes qu’en français. On ne s’improvise pas poète en langue arabe. . »

La religion (l’islam) et la philosophie joue un rôle majeur dans ses écrits. « Le déracinement et le statut éternel d’étranger en occident pour .cause de religiosité mettent Ces questions au goût du jour et nul ne peut y échapper. J’ai simplement choisi da parler en poésie des problèmes psychoaffectifs et socio économiques que vivent les étrangers en général et les  musulmans en particulier, en occident  Je préfère aborder et /ou voir l’actualité sous l’angle du questionnement, de l’analyse méditative, contemplative, interrogative et du raisonnement. »

« Aux don Jelloul, St-Pascalon

Aux Naïma, misses Marion

Je n’ai pas d’autre appellation

Si ce n’est strictement musulman »

Evidemment, comme beaucoup d’autres poètes, Yano Las s’intéresse à la poésie en général et à la poésie des autres. Ce qui la pousse à créer deux forums sur Internet :  l’île aux poètes et  Tous poètes tous musulmans : « L’écriture est un espace de liberté. Un droit de s’exprimer. Droit d’être différent En créant l’île aux poètes, j’ai voulu donner un espace pour s’exprimer aux écrivains amateurs, de tous bords, toute culture et toute confession. Un rendez-vous littéraire. Une invitation à la paix des profondeurs et la poésie.

En créant Tous poètes tous musulmans, j’ai voulu rendre hommage, un hommage amplement mérité à tous ces étrangers victimes d’islamophobie et de haine raciale, qui souffrent en silence et dans l’indifférence générale et qui assument poétiquement leur destinée. Les poèmes sélectionnés ont été trouvés sur la toile: forums, blogs personnels, ateliers d’écriture. Ils ont été choisis pour décrire la réalité des musulmans d’aujourd’hui: leurs rêves, leur quotidien, leurs déceptions, leurs illusions, leurs quêtes, leurs requêtes, leurs espoirs, leurs frustrations. Pour simplement témoigner d’un devoir de mémoire….acquitté. Ce blog a l’ambition d’être  l’expression d’une simple  fraternité d’humanité. »

« Il tombe des bombes

Comme il tombe la nuit

Il tombe des trombes

Un hymne à l’ennui »

Pour en savoir plus ou prendre contact avec Yano Las, n’hésitez pas à aller visiter son blog en cliquant  ici.

Nicolas Fleurot

 
2 Commentaires

Publié par le août 30, 2011 dans May aime la poésie

 

Étiquettes : , ,

2 réponses à “Yano Las: portrait d’une poétesse du web

  1. amir

    septembre 2, 2011 at 10:21

    Un soir mon radeau a chaviré sur une ile croyant inhabitée. Gisant sur son sable ,évanoui sans force endormi, une aube me réveilla par ses rayons de soleil ; exécuta une magnifique aquarelle sur mon front étourdi ,m’offre des rimes et proses à satiété , me couvrant de ses pages chaleureuses ,me montrant le nord à moi l’égaré. Partir j’ai hésité .Depuis l’enchanteresse Ile je n’ai pu la quitter laissant derrière moi la magicienne qui n’est qu’à ses débuts ,transformant mon radeau en cabane .Là je suis resté. C’est ainsi que Yano las m’est apparue.

     
  2. Yano

    septembre 2, 2011 at 10:46

    .-Bonjour dit-elle au naufragé perdu
    Bienvenue sur l’ile aux poètes, étranger
    Nos rimes vous nourriront
    Nos vers seront des fruits
    Nos poètes vous guideront
    Sous cette lune qui éblouit….

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :