RSS

Adieux

20 Juin

A 83 ans, atteint d’une maladie grave, Gabriel Garcia Marquez a adressé cette lettre d’adieu à ses amis

« Si pour un instant Dieu m’offrait un morceau de vie, je profiterais de ce temps le plus possible …

Je suppose que je ne dirais pas tout ce que je pense, mais je penserais à tout ce que je dis.

Je donnerais une valeur aux choses, pour ce qu’elles signifient.

Je dormirais peu, je rêverais plus, je crois que chaque minute passée les yeux fermés représentent soixante secondes en moins de lumière.

Je marcherais quand les autres s’arrêtent, je me réveillerais quand les autres dorment.

Je donnerais des ailes à un enfant, mais je le laisserais apprendre à voler seul. J’enseignerais aux vieux que la mort ne vient pas avec l’âge mais avec l’oubli.

J’ai appris tant de choses des hommes …

J’ai appris que tout le monde veut vivre au sommet de la montagne, sans savoir que le véritable bonheur c’est dans la manière de l’escalader.

J’ai appris que quand un nouveau-né serre fort de son petit point, pour la première fois, la main de son père, il le retient pour toujours.

J’ai appris qu’un homme n’a le droit d’en regarder un autre de haut que pour l’aider à se lever.

Dis toujours ce que tu sens, fais ce que tu penses.

Il y a toujours un lendemain, et la vie nous donne une autre occasion de faire bien des choses : mais si jamais je n’ai plus que ce jour, j’aimerais dire à tous ceux que j’aime combien je les aime.

Le lendemain n’est garanti à personne, qu’il soit jeune ou vieux …

Aujourd’hui peut … être le dernier jour où tu vois ceux que tu aimes.

N’attends pas, fais-le aujourd’hui, car, si demain ne vient pas, tu regretteras de n’avoir pas pris le temps d’un sourire, d’une caresse, d’un baiser, trop occupé que tu étais.

Garde près de toi ceux que tu aimes, dis-leur à l’oreille combien tu as besoin d’eux, aime-les et traite-les bien, prends le temps de dire « je regrette », « pardonne-moi, s’il te plaît », « merci », et tous les mots d’amour que tu connais.

Demande au Seigneur la force et la sagesse de les exprimer.

Car personne ne se souviendra de tes pensées secrètes.

Il faut qu’elles soit dites … avant que tout soit consommé … »

 

5 réponses à “Adieux

  1. Yano

    juin 20, 2011 at 11:40

    Correctif:

    « Cette lettre est un faux. Elle a été écrite par un jeune écrivain mexicain en mal de reconnaissance qui a voulu se faire passer pour Garcia Marquez. A propos de cette lettre Garcia Marquez avait dit : »“La seule chose qui me préoccupe est que l’on croit que j’ai écrit un texte aussi mauvais.” A vrai dire – et ce n’est pas pour désenchanter certains – le texte est niais. Seulement voilà, lorsque nous sommes en présence d’un certain contexte (soit disant une lettre d’adieu écrite par l’un des plus grands écrivains de tous les temps) on ne peut pas lire le texte objectivement. Par contre si un facebooker Lambda avait écrit telle lettre, beaucoup moins seront ceux qui vont dire qu’il s’agit d’un texte sublime… »

     
  2. Oceanelle

    juin 20, 2011 at 12:44

    Ecrivain de mes préférés, je connaissais cette lettre …je l’ai même mise sur mon blog (dans rubrique mes diaporamas ..sous le titre Gabriel Garcia Marquez)) si tu ne l’as pas vu …çà vaut vraiment la peine, car les photos et la musique sont superbes ….. bisous

     
    • Yano

      juin 20, 2011 at 1:11

      Non, je ne l’avais pas vue, Mais je m’en vais de ce pas combler cette lacune , regarder du coté de chez toi.

      Bisous Océanelle.

       
  3. Oceanelle

    juin 20, 2011 at 12:53

    Je reviens car je viens de lire que c’est soit disant un faux ! de toute façons, le texte que tu as mis est largement incomplet …. et même si c’est faux ….je trouve cela beau, quoique l’on en dise et c’est mon opinion ! ( la critique est aisée, mais l’art est difficile ! ) sourire …. Bisous

     
    • Yano

      juin 20, 2011 at 1:16

      Tu sais c’est fort possible que ce soit un faux. J’ai trouvé l’information sur Facebook.

      Après tout, on a aussi attribué à Charlie Chaplin un poème sublime mais qui n’est pas de lui: « le jour ou je me suis aimé pour de vrai »

      Ce ne serait pas la première fois que ce serait arrivé et pas la seule, pas la dernière.

      Ainsi va la vie!

      Ps: entre nous avec alzheimer…se souvenir des leçons de la vie…c’est glauque..presque indécent, de le dire…..

      A vérifier tout ça , pour ceux que ça interesse!

      Bisous

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :