RSS

Papa

01 Mai

On parle souvent des maman
On oublie parfois les papas
On a grandi avec l’amour
Y avait jamais de mauvais jours
Les fins de mois étaient fragiles
Et c’était parfois difficile
Mais quand on a au fond du cœur
Des jardins parfumés de fleurs
tu nous apportaient le soleil
Un nouveau pays des merveilles
Papa, papa, papa
Si tu n’avais pas été là
Dis-moi qu’aurais-je fait sans toi ?
Papa, papa
Si tu n’avais pas été là
qu’aurais-je fait de mes dix doigts ?
Les cheveux noirs devenus blancs
Avec la pluie, avec le temps
Elle est arrivée enfin l’heure
De ne plus se fatiguer le cœur
De se reposer en famille
Les papas ont les yeux qui brillent
On n’a pas tous la même histoire
Non mais ça y ressemble un peu
qui n’a pas eu envie un soir
De dire : «Papa, je suis heureux
Je suis heureux, je te le dois
Je suis ici c’est grâce à toi
Je trouve pas les mots pour dire merci
a toi et a maman aussi
Papa, Papa, papa
Et si un jour tu n’es plus là
Comment vais-je vivre sans toi ?

Dome

Publicités
 

Étiquettes : , , , , ,

7 réponses à “Papa

  1. nuage1962

    mai 1, 2011 at 10:35

    Il est vrai que les papas sont souvent oublier, ils sont souvent au second plan et pourtant ils ne le devraient pas .. étant le plilier d’une famille …

    Bonne journée
    bisous

     
  2. Langda

    mai 5, 2011 at 6:47

    Je le ferais bien lire à mon père, mais il risque de trouver ça niais : la poésie c’est pas trop le truc des papas, et c’est peut-être pour ça qu’on ne parle pas d’eux dans les poèmes… A tort ! Bon texte.

     
  3. Yano

    mai 5, 2011 at 8:00

    Merci pour l’auteur Dome.

    Je le ferais aussi bien lire à mon papa, mais il est parti.
    La poésie peut aussi un truc de papas. Croire le contraire c’est cliché, des idées reçues, sans aucun fondement.
    Les plus grands poètes sont des hommes: Baudelaire, Victor Hugo, Rimbaud, Verlaine,etc…
    Ce n’est donc pas niais.
    Si tu ressens le besoin de le lui faire lire, alors fais le. Fonce.
    Je te tiens les pouces.
    Bonne chance et bonne journée
    Bonne poésie

     
    • Langda

      mai 5, 2011 at 11:32

      Tu as mille fois raison, désolé de m’être laissé aller aux clichés… Enfin je n’y croyais pas vraiment, tu t’en doutes. Bon, on verra, peut-être pour la fête des pères !
      C’est qui, ce Dome ?

       
  4. Yano

    mai 5, 2011 at 11:51

    C’est une fille qui a atterri par les plus grand des hasards sur un de mes blogs et m’a envoyé ce poème via l’onglet contact..
    Il faut que je retrouve ses coordonnées sur facebook. C’est tout ce que je sais d’elle.
    Il n’importe que je suis entièrement d’accord avec elle sur la thématique même de ce poème, c’est pourquoi je l’ai publié. Il m’a trop fortement interpellée.
    Visiblement je ne suis pas la seule. C’est dire si elle fait mouche.
    Tu me donnerais des nouvelles sur la relation de ton papa. je serais curieuse de savoir.
    Vas y molo quand même!
    Il doit pas s’y attendre. On ne sait jamais.

     
  5. papadenord59123

    mai 6, 2011 at 11:06

    J’aurais aimé prononcer le mot …
    Merci de votre passage à bientôt

     
  6. Yano

    mai 6, 2011 at 1:24

    J’ai regretté d’avoir prononcé le mot.
    Merci pour votre commentaire.
    Courage!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :