RSS

A la recherche de la qualité perdue

10 Fév

Bien se nourrir, c’est important. On a coutume de dire que la santé est dans l’assiette, mais la maladie aussi. Personnellement, j’attache beaucoup d’importance à la qualité des produits, mais il peut m’arriver de céder à la facilité en mangeant des produits préparés.

Ainsi, la semaine dernière, j’ai eu le privilège de déguster un velouté de homard que j’ai trouvé dans mon congélateur, pour « dépanner » comme on dit. C’est-à-dire quand on n’a pas envie de se compliquer la vie à élaborer un repas digne de ce nom.

Je vous assure que j’ai eu beaucoup de difficultés à terminer mon assiette à cause d’un arrière-goût amer fort désagréable.

La curiosité me pousse à lire l’étiquette de ce produit peu convaincant et là, consternation !

En fait de homard, il s’agissait de carapace broyée et d’un peu de pulpe (5%). Il y a des ingénieurs qui se creusent la cervelle pour nous faire manger de telles « cochonneries » !

C’est bien fait pour moi, la prochaine fois je mangerai de bons œufs de ferme dont je connais la provenance.

A ce propos, France 3 nous propose le 16 février un documentaire intitulé « Manger peut-il nuire à la santé ? »

La journaliste Isabelle Saporta s’est fait prélever du sang dont l’analyse a révélé la présence de 40 résidus de pesticides différents. Sidérant !

« Manger cinq fruits et légumes par jour » peut s’avérer dangereux : les pommes sont parmi les fruits les plus traités, c’est pourtant le plus consommé.

Si vous mangez des carottes, on vous conseille d’en enlever le cœur. Même notre sacrosainte baguette n’échappe pas à la règle : jusqu’à neuf traitements sur le blé en Picardie comme le dénonce le site « Pesticides non merci ».

Je suis toujours frappé par l’énorme différence gustative entre les légumes que j’achète et ceux que je produis dans mon petit potager. Souvent, je peste d’être obligé de passer mon temps à éplucher des légumes pour le repas de midi, mais c’est le prix à payer si on veut au savoir ce qu’on mange.

Source

Publicités
 
7 Commentaires

Publié par le février 10, 2011 dans May aime l'actualité

 

Étiquettes : , , , , , ,

7 réponses à “A la recherche de la qualité perdue

  1. Anne Hecdoth

    février 10, 2011 at 12:45

    Mais de toute façon, à la fin, on meurt quand-même…

     
    • Yano

      février 10, 2011 at 3:05

      Et le philosophe parlal….!

      Mais en attendant de mourir , on fait quoi, on mange ou on ne mange pas.
      Sacrée Anne!

       
      • Anne Hecdoth

        février 10, 2011 at 5:19

        Bé… On vit d’amour et d’eau fraîche !

        🙂

         
  2. Oceanelle

    février 10, 2011 at 12:51

    Tout a fait d’accord avec toi sur le problème de la qualité des aliments …on ne va bientôt plus savoir quoi mettre dans son assiette sans risquer d’ingérer des cochonneries! et nos enfants ! ce sont eux qui doivent survivre à toute cette bouffonnerie alimentaire !!!
    pas étonnant qu’une armée de maladies se développe à vitesse illimitée!!!
    Belle journée quand même ! Bisous Bio ! rire

     
  3. Yano

    février 10, 2011 at 3:12

    Merci pour les bio-rires..avec eux , au moins on ne rira plus jaune et sans OGM en plus . Que veut le peuple.!

    En tout cas moi, j’ai bel et bien remarqué que les enfants d’aujourd’hui sont plus souvent malades et en moins bonne santé qu’on le l’était à leur âge.

    Alors toute cette alimentation aussi raffinée que colorée, je sais plus s’il faudra encore la consommer dans un avenir proche. Mais que manger sinon….

    Mourir pour mourir , comme le dit si bien Anne…

    @ plus Océanelle

     
  4. nuage1962

    février 10, 2011 at 4:32

    Moi ce qui me met a l’envers c’est le cout des aliments ! Il me semble que cela coute plus cher de bien mangé tout en étant agréable au palais … et quand viens l’hiver le choix est encore plus limités surtout si point de vue le prix …A chaque fois que je fais l’épicerie je cherche ce qui n’est pas trop gras et trop sucré donc a proscrire les mets préparé surtout qu’il ont une haute teneur en sel… mais c’est vraiment pas facile quand le bugjet est limités … tu parle du pain … le pain complet avec fibres et tout est bcp plus cher que le pain a la farine blanche … et suivre l’ABC de la bonne alimentation c’est quasi impossible

     
    • Anne Hecdoth

      février 10, 2011 at 5:22

      Je vous le dis mes soeurs, on en mourra !!!

      🙂

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :