RSS

Comment apprivoiser son crocodile

18 Jan

Docteur en médecine et homéopathe, Catherine Aimelet-Périssol exerce depuis 1990 l’activité de psychothérapeute et anime des ateliers de développement personnel. Elle a publié un précédent ouvrage intitulé “Aimer, guérir, ou la logique du corps” (Buchet-Chastel, 1988).
Tristesse, colère, peur, émotions soudaines et apparemment irrationnelles, tous ces troubles sont autant de cris d’alarme qui nous disent quelque chose de nos besoins. Ce ne sont pas uniquement des réactions à une situation ou à un événement extérieurs, mais les révélateurs d’un mal-être plus profond, des messages envoyés par le cerveau, inspirés par une logique de vie.

Le cerveau reptilien
A l’origine de ces appels au secours, le cerveau reptilien qui régule nos besoins fondamentaux. Catherine Aimelet-Périssol l’appelle le « crocodile ». Si nos besoins ne sont pas satisfaits, le crocodile se réveille et teinte de peur, de stress ou de fatigue le moindre de nos actes. Car le crocodile est bavard.
Malheureusement, il parle un langage éloigné du nôtre, celui des émotions. Du coup, lorsqu’il tente de nous communiquer quelque chose, nous ne comprenons pas ce qu’il veut nous dire et sombrons dans le mal-être.
Pour la psychothérapeute, le crocodile filtre nos réactions à un événement en fonction des besoins essentiels à notre survie : sécurité, identité ou réalité de l’être. En cas d’agression, il répond par trois réactions de défense élémentaire, physique ou psychique : la fuite, la lutte et le repli sur soi.

Ecouter ses signaux d’alarme
« L’agitation multiplie les solutions face à la menace et diminue l’insécurité ; la colère libérée permet à l’individu de se réaffirmer, d’atténuer le manque d’identité ; et les larmes soulagent un moment… Mais ces réactions demeurent avant tout des signaux d’alarme qu’il faut entendre », explique l’auteur.
Comment écouter son crocodile ? Catherine Aimelet-Périssol nous livre un essai rempli de conseils pratiques et d’exemples tangibles sur la façon de repérer les angoisses du cerveau repti-lien et la manière les calmer. Chez soi et chez les autres. Ce livre aide et incite à se comprendre et à éviter les contresens que, parfois, nous pouvons faire dans l’interprétation de nos comportements et de nos pensées. Il allie la rigueur de la logique à l’apparent désordre de la psyché. Un passionnant travail d’explorateur.

(Valérie Colin-Simard)

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le janvier 18, 2011 dans May aime la lecture

 

Étiquettes : , , , , ,

3 réponses à “Comment apprivoiser son crocodile

  1. Oceanelle

    janvier 18, 2011 at 9:58

    merci pour ces conseils hautement utiles …je vais me procurer ce livre, je suis une passionnée de psychologie depuis des années et lis tout ce qui peut m’apprendre du comportement humain et ses mystères ….. merci encore Bisous

     
  2. Yano

    janvier 18, 2011 at 10:35

    Dans ce cas on est deux. je suis également passionnée par tout ce qui touche l’individu, l’être humain
    Merci Océanelle, Bisous.

     
  3. Soumeya

    janvier 20, 2011 at 11:36

    Coucou Yano !
    C’est vraiment intéressant ! Merci !
    On a jamais fini d’apprendre ! Encore et encore !
    Bisous

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :