RSS

Pour tout âge

18 Nov

AVOIR – Une fois vingt ans, c’est terminer l’indécision de l’enfance, partir d’un pas ferme sur la route. Emporter pour bagages, quoiqu’on puisse dire, beaucoup d’illusions, d’espoirs, de désirs.

Croire que l’on refera le monde, avec sa volonté et qu’on rencontrera le Grand Amour Unique !

Avoir une fois vingt ans c’est se débarrasser de tous les préjugés, travailler sans fatigue, tendre les mains vers le bonheur, dormir avec un songe et chanter, bien certain que cela durera toujours.

Avoir une fois vingt ans c’est comprendre le sens de la joie.

AVOIR – Deux fois vingt ans, c’est se placer en face des réalités, voir le chemin avec des yeux très clairs, répondre « présent » quand le devoir appelle.

Apprécier les caractères et les efforts des autres, supporter vaillamment les choses, les êtres, aimer plus largement, comprendre mieux aussi. En dépit de toutes les lacunes, les faiblesses, les ingratitudes, des déboires, avoir deux fois vingt ans c’est savoir qu’on est un rouage dans le monde, que nous sommes des ouvriers qualifiés, que nul travaille en vain, nul rêve inutile.

Avoir deux fois vingt ans, c’est comprendre le sens de l’action.

AVOIR – Trois fois vingt ans, c’est porter en son coeur tous ceux qui ont choisi notre existence, c’est regretter tout ce qu’on a pas su donner en temps voulu, c’est besogner plus dur en marchant d’un pas plus lourd et cependant c’est avoir encore tant de beauté à mettre dans le monde. C’est être encore si jeune par la pensée ! C’est se dire : « Comment ? J’en suis déjà là ! »

Avoir trois fois vingt ans, c’est prendre ses regrets pour aviver la flamme pour que ne s’éteigne pas le feu de l’espérance.

Avoir trois fois vingt ans, c’est comprendre le sens de l’indulgence !

AVOIR – Quatre fois vingt ans, c’est s’arrêter sur le bord du chemin. Comme en un film, c’est revoir tout ce que l’on a été, puis l’un après l’autre, les visages chers qui semblent maintenant bien loin.

C’est poser le fardeau, le remettre entre des mains plus agiles, avoir besoin de prévenances, d’attentions. C’est se trouver bien, assis près de la fenêtre et apprécier le rayon de soleil qui vous caresse la joue.

Avoir quatre fois vingt ans, c’est avoir dans son âme un trésor de noblesse, c’est prouver qu’on peut vaincre les pires épreuves avec un front serein, triompher des malheurs en gardant un esprit vif, et s’intéresser à tout ce qui respire, rester aimable, accueillant et compréhensif.

Avoir quatre fois vingt ans, c’est sourire au bonheur des autres, c’est donner à l’amitié fidèle l’occasion d’une fête.

Avoir quatre fois vingt ans, c’est comprendre enfin le sens de la vie.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 18, 2010 dans May aime l'actualité

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :