RSS

Pour un communautarisme positif

24 Avr

On aura tout vu dans ce bas monde, tout et son contraire et entre eux deux toutes les couleurs.

Ce qui est négatif aujourd’hui est le positif de demain..revu et corrigé au goût du jour , de l’usage qu’on en fait.

Aussi qui n’a pas entendu parler , en matière d’étrangers de discrimination négative à l’embauche, aux logements, aux études ,etc..

On ne saura jamais tout.

Pour lutter contre cette tendance ou simplement contre balancer, on a créé la discrimination positive.

Discrimination qui aurait donc l’effet inverse, positiver la condition d’étranger en lui ouvrant des portes plutôt que d’en fermer et plus encore et mieux.

Soit. J’accuse réception. J’en prends  note.

Voilà que maintenant on pointe du doigt le communautarisme avec en prime une connotation péjorative, négative.

Le problème est qu’on stigmatise un certain communautarisme et qu’on l’attribue à une autre communauté autrement stigmatisée.

Je m’explique .

Que les chinois soient fortement communautaires, probablement la nation qui l’est le plus en dehors de ses frontières, cela ne gène personne. Bien au contraire, en plus du plaisir certain du palais que cela procure, cela aide l’économie du pays d’accueil . On l’encourage et le favorise même, et pour cause, l’avenir ne serait-il pas en chine?

Mais ou voit on ce fameux communautarisme des musulmans , même pas arabe-musulmans que l’on décrie si vertement.

J’aimerais le voir. J’aimerais savoir.

Connaissant le dicton le plus célèbre chez ces derniers: les arabes se sont mis d’accord  pour ne jamais s’entendre.

Au delà de l’auto dérision, la réalité qui fait mal veut que les arabes ne sont par essence, pas  communautaires,.

Et ça ne date pas d’hier.

Que l’on attribue le communautarisme des chinois aux arabes me laisse perplexe.

Et qu’il soit réprouvé, dénoncé, combattu chez les uns et encouragé chez les autres pose fatalement la question du pourquoi.

On a pourtant fédéré l’islam de France. N’est ce pas la porte ouverte au communautarisme?… un message fort ?

Oui à un communautarisme positif  et demain sera la porte ouverte à la stigmatisation.

Les choses ne sont pas bonnes ou mauvaises par elles mêmes mais c’est l’usage qu’on en fait qui les rends utiles ou pas , bénéfiques ou pas , positives ou pas.

Parler de communautarisme arabo-musulman ou de communautarisme féminin , c’est la même utopie

A quand le communautarisme utile, à quand le lobby des femmes…hors du balbutiement.

A bon entendeur.

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le avril 24, 2010 dans May aime l'actualité

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :