RSS

Amour maternel…amour conditionnel

19 Avr

Fille qui rit…Femme qui pleure.

Très tôt dans mon enfance, j’ai « intuitivement » compris que l’amour de mes parents m’était conditionnel, surtout ma mère.

Comme tous les enfants, tous mes frères et sœurs,  je me voulais être aimée d’eux.

Faisant partie d’une belle fratrie, nous redoublions d’effort pour nous faire aimer de nos parents exigeants, distants, autoritaires.

Mais aussi lucide et clair que fut l’enjeu, le défi, les moyens eux et solutions pour y arriver nous furent donnés par eux, individuellement.

A certains la piété, à d’autres le machisme, , à certaines ,la représentativité ou représentabilité ( faudra que j’y réfléchisse à tète reposée), à d’autres la réussite scolaire.

Ils avaient savamment distribué les cartes par leurs encouragement, par leurs reproches, par leurs sourires, leurs remontrances.

Je vous avoue très  franchement que les moyens étaient moins évidents, moins clairs que les buts.

Mais peu importe. Le tout c’est d’arriver au saint du saint amour maternel,  affection parentale, qu’on en ait les moyens, arrive au résultat.

Ils l’on choisi, l’ont décidé. Ainsi soit-il.

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :