RSS

Femme , Musulmane et Scientifique

03 Déc

Femme musulmane et scientifique, ce n’est ni un exploit ni original, quand on vit en pays musulman.

Le paradoxe est exclusivement occidental.

Dans mon pays d’origine ou je n’ai pas connu la mixité à l’école, on ne se posait pas la question de savoir si on allait faire des études scientifiques ou littéraires, à vocation féminine ou masculine. On était simplement orientée , en fonction de ses performances ou compétences.

Forte en maths, c’est donc tout naturellement que je me suis dirigée vers une filière ou carrière d’ingénieur que j’ai terminée par ‘un doctorat obtenu en France.

Ma première expérience professionnelle, c’est en Suisse que je l’ai vécue, néanmoins, pays oui j’avais suivi mon mari.

Le défi professionnel était certain, le travail enrichissant et oh combien exigeant.

Pour faire son travail quand on est à temps complet, il faut être à 150%. On l’était , les deux, mon mari et moi, ce qui rendait difficile la mission d’éducation que j’avais envers mon enfant, mission dont je en voulais pas démissionner.

Je voulais être la femme parfaite: ingénieur, mère , active, le tout à un certain niveau d’excellence et d’élégance.

Mais élever un enfant musulman dans un milieu qui ne lui était pas forcément favorable s’avéra vite difficile.

Passons les vacances sacrifiées pour les vaccins et petits soucis de santé.

Passons le manque structurels de crèche et autres pour le garder en toute sécurité.

Il a fallu avoir recours à ce que l’on appelle communément une maman de jour, et là vous heurtez à des jugements de valeur de l’ordre : mais pourquoi , ile ne mange pas de porc, ça ne va rien lui faire!!

Vous vous retrouvez face à une situation ou votre enfant est négativement discriminé, dévalorisé et non respecté en raison de sa confession et de ses origines, et ce dés son plus jeune âge.

Cruelle souffrance pour une maman

Cruel dilemme pour une mère active , partagée entre son ambition professionnelle de haut niveau et sa volonté de donner la meilleure éducation à son enfant.

J’ai alors décidé de faire une pause professionnelle pour quelque temps, afin de m’occuper de mon bébé, le métier d’ingénieur ne se pratiquant pas à temps partiel,e t dans la foulée, ce qui est normal eu un deuxième enfant.

A ce moment là de ma vie, il etait clir pour moi que je devais rester à la maison avec mes enfants.

4 ou 5 ans plus tard, je voulais retrouver la voien active, et le parcours du combattant comme ça.

Il est fortement conseillé d’avoir de l’expérience dans le domaine, moi j’avais un trou dans mon CV.

Retrouver du travail signifiait pour soit accepter un poste de niveau inférieur et on me reprochait d’être sur qualifiée.

Soit reprendre les études ce qui pesait trop lourd sur le budget. Entre les frais d’écolage et les frais de garde d’enfant, il faut pouvoir assumer.

Et plus le temps passe, plus cela devient difficile . on revoit ses ambitions à la baisse pour pour pouvoir s’assumer et être autonome.

Et on accepte n’importe quel travail qualifié ou pas. Ce qui est bien dommage . Un vrai gâchis.Ca vaut bien la peine de faires des etudes scientifiques.

Le problème ne se serait évidemment pas posé si j’étais enseignante ou exerçant une activité scientifique mais indépendante telle que médecin ou orthophoniste.

Expérience faite , je recommande aux femmes de faire un choix sexué.

Une profession scientifique, oui pourquoi pas, mais dans les domaines de la santé et l’enseignement, etc ou elle peut être indépendante ou exercer à temps partiel.

Une profession technique, je ne pense pas. C’est difficilement compatible avec la vie de famille. Si on est une passionnée, établir une véritable stratégie quand au niveau de la formation, planifier les naissances: avant ou après le premier emploi, être au clair avec les modalités de garde d’enfants.

Bonne chance.

 
2 Commentaires

Publié par le décembre 3, 2009 dans May aime l'actualité

 

2 réponses à “Femme , Musulmane et Scientifique

  1. Velvet

    janvier 7, 2010 at 5:14

    Salam alikum,
    je suis tout a fait du meme avis, pour nous les femmes travailler en occident est assez important pour prouvez au monde que l’Islam est ouvert et a un role definitif dans les genrations a suivre. Maintenant comme il est dit l’important est de pouvoir partager et donc de choisir un travail independant pour que l’on soit maitre de notre temps. J’espere que toutes les femmes trouveront leurs voies dans ces communautes occidentales et auront une vie familiale paisible et heureuse.

     
  2. Yano

    janvier 7, 2010 at 5:23

    Amin.
    C’est bien ça.
    Mais c’est valable aussi dans les pays musulmans, pas seulement en occident
    Et je crois qu’il faut travailler pour soi, pour sa qualité de vie à soi. On n’a rien à prouver.
    La famille, c’est un choix personnel, individuel.
    Mais étudier , surtout à l’université et finir femme au foyer ne me parait pas intelligent.
    C’est même frustrant et peu gratifiant.
    De plus, la vie ne nous laisse pas le choix, il faut maintenant 2 salaires pour vivre correctement, histoire de pas mettre tous ses œufs dans le même panier.
    Salam

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :