RSS

Archives Mensuelles: décembre 2009

Protégé : Moi, May…..

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

 
Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Publié par le décembre 16, 2009 dans May aime la psychologie

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Mosquées en occident

Les musulmans, c’est un fait avéré sont de plus en plus nombreux en occident.

En tant que communauté religieuse , il ont bien évidemment besoin d’un lieu de culte à l’instar des autres religions présentes dans le même pays.

Heureusement, la liberté de culte faisant partie des droits de l’homme et non contraire, dans les textes , à aucune constitution, il est possible de construire des mosquées quand les fidèles en expriment le souhait à condition de pouvoir les financer.

Les mosquées, sont elles pour autant le besoin numéro un des musulmans d’occident, je ne pense pas. Rien n’est moins sur.

Tout focaliser, localiser, centraliser sur les mosquées, détournées la plupart du temps à des fin politiques, carriéristes, régionales et ou raciste ne me parait pas une bonne idée.

Je pense qu’il serait souhaitable , préférable ,raisonnable, plus sage, d’investir dans des écoles assurant un enseignement de qualité de langue arabe et civilisation arabo-musulmane. Cultiver ses origines c’est important et garant d’un meilleur équilibre psychique.

Parallèlement, il me parait judicieux , pertinent, de construire des centre culturels davantage communautaires que confessionnels, un espace de rencontre,  partage, d’écoute, de conseil , de débats et d’entraide pour des personnes , de foi commune, ayant les mêmes  soucis et thématiques.

Des centres de conseils, aidant les nouveaux arrivants et les anciens résidents, leur balisant la route et facilitant leur insertion socio-professionnelle, par un système de résautage et de solidarité interdisciplinaire et/ou inter-générationnel, à inventer et mettre en place.

Des centres de loisirs halal et des pôles d’attraction pour les jeunes, désorientés, déchirés et pris au piége  entre leur foi et culture d’un coté, une société de loisirs et de divertissement entièrement haram d’un autre.

Il faut bien que jeunesse se passe. Prenons soin de notre jeunesse.Ils sont l’espoir de demain.

Il faut à tout prix et de toute urgence éviter de s’enfermer dans ce piégé infernal occidental qui consiste à nous reduire par l’exclusion à notre plus simple expression , fraction irréductible, à savoir notre seule composante religieuse.

Après tout , l’humanité a existe bien avant les religions.

Et plutôt que décliner son identité religieuse sur trois lignes type sinon plus :

 » Je suis musulman sunnite malkite, originaire d’afrique du nord, ouvert, progressiste, modéré, tolérant, éduqué, pratiquant, spirituel ou laique ,instruit, mon père était ouvrier mais moi je sais parler le français, raconter  l’histoire de mon pays et lister les défauts des musulmans, qui ne savent que se poser en victime mais dont la civilisation jadis, fut pourtant à l’origine de la votre aujourd’hui, le soleil d’Allah brille sur l’occident…. »

Se présenter simplement comme individu de manière aussi succincte que précise:

Bonjour, M. Fulan, spécialiste en ventilation.

Il n’y a pas besoin sous prétexte d’être musulman d’avoir un CV de prix Nobel.

Le monde c’est une place pour chacun, chacun à sa place.

Le monde est une ruche, et nous sommes tous des abeilles.

 
2 Commentaires

Publié par le décembre 16, 2009 dans May aime l'actualité

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Musulmans : pères et filles

Les musulmans sont des puritains et des conservateurs , c’est bien connu.

Ils aiment la morale, la pudeur, les valeurs et ils ont bien raison.

Ils veulent protéger leur filles comme un joyau dans un écrin, c’est tout à leur honneur.

Pour cela et conformément à la loi coranique , elles doivent porter un voile protecteur des regards vils et pervers, des propositions malhonnêtes, de toutes tentations malveillantes.

Le tout pour une seule raison, un but ultime , les amener saines et pures , intactes jusqu’au saint du saint, sacre ultime, le mariage avec un musulman .

La fille mariée et bien mariée, le père est sacré bon parent, validé bon croyant. Il peut alors prendre, sans regrets mais avec grand soulagement , congé de sa mission éducative et paternelle dont il s’est si fièrement acquittée envers sa fille chérie et s’en aller , pourquoi pas, faire le hajj.

 
2 Commentaires

Publié par le décembre 16, 2009 dans May aime se poser des questions

 

La constitution suisse

Art. 1 Confédération suisse

Préambule

Au nom de Dieu Tout-Puissant !

Le peuple et les cantons suisses,

Conscients de leur responsabilité envers la Création,

Résolus à renouveler leur alliance pour renforcer la liberté, la démocratie, l’indépendance et la paix dans un esprit de solidarité et d’ouverture au monde,

Déterminés à vivre ensemble leurs diversités dans le respect de l’autre et l’équité,

Conscients des acquis communs et de leur devoir d’assumer leurs responsabilités envers les générations futures,

Sachant que seul est libre qui use de sa liberté et que la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres,

Arrêtent la Constitution1 que voici :

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 15, 2009 dans May aime l'actualité

 

Coffre fort de l’humanité

L’arche de Noé ou le congélateur qui pourrait sauver le monde !

NORVÈGE encore elle !

C’est dans l’archipel Norvégien du Svalbard que sera inauguré demain le 26 février 08 , par M. José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, et l’environnementaliste Wangari Maathai, lauréate du prix Nobel de la paix, un étrange entrepôt. Sa mission : conserver des échantillons de graines et semences en tout en cas de cataclysme. Rien que le nom évoque un vestige de la guerre froide ou un film de James Bond..

On en parle comme du « coffre-fort de l’Apocalypse », et il repose au cœur d’un glacial bunker de béton et d’acier, 4dc5181c3cf5b64ada1f9cd5cbb07ea4.jpg plus d’une centaine de mètres dans le permafrost montagneux d’un archipel de l’Arctique. Pourtant, la réserve mondiale de semences du Svalbard constitue la dernière tentative de l’humanité pour se doter d’une Arche de Noé des temps modernes, sorte de police d’assurance planétaire dans l’éventualité d’une catastrophe, comme de violents bouleversements climatiques provoqués par le réchauffement.

« Cet entrepôt est « l’endroit idéal » pour stocker des semences. Il se compose de trois grandes chambres froides étanches logées dans un long tunnel en forme de trident, creusé à travers le permafrost dans le flanc d’une montagne de calcaire et de grès »

Après des dizaines d’années consacrées à la planification et aux travaux de construction, la réserve sera officiellement opérationnelle à partir du 26 février. Premier entrepôt mondial de stockage de graines, il a la capacité d’abriter jusqu’à 4,5 millions de types de semences provenant de toutes les variétés connues des principales cultures vivrières de la planète. Sa construction a coûté 6 millions d’euros. Il peut résister à des tirs de missiles nucléaires et même à une montée cataclysmique du niveau de la mer, qui pourrait résulter de la fonte simultanée de la banquise du Groenland et de l’Antarctique.

Il a pour but de permettre de réimplanter des cultures et des végétaux, s’ils venaient à disparaître de leur environnement naturel ou étaient détruits lors de grandes catastrophes. Pour Cary Fowler, membre du Global Crop Diversity Trust, à l’origine du projet avec la Banque génétique nordique de Norvège, le dépôt est « l’endroit idéal » pour stocker des semences.

L’archipel norvégien du Svalbard est situé à environ 1 000 kilomètres du pôle Nord, à l’intérieur du cercle arctique. e333c36cef3db8dbd049b4d5c3eebd04.jpgAucun arbre n’y pousse, mais on y dénombre quelque 2 300 habitants. Ces îles ont été choisies du fait de leur climat hostile et de leur inaccessibilité. En hiver, il y règne une température moyenne de – 14 °C. Le dépôt est protégé par de hautes murailles de béton renforcé, des portes d’acier blindées, et une garde d’ours polaires en maraude. « L’installation est conçue pour abriter deux fois plus de variétés de semences que celles dont nous connaissons l’existence, explique Fowler. Il ne sera pas rempli de mon vivant, ni du vivant de mes petits-enfants, mais, à de telles températures, les graines de végétaux essentiels comme le blé, l’orge et les pois peuvent survivre pendant mille ans », ajoute-t-il. Grâce au permafrost et à la roche qui entourent les tunnels, les échantillons resteront congelés, même en cas de panne du système de réfrigération ou d’augmentation de la température extérieure due au réchauffement planétaire. « Pour la planète, c’est une police d’assurance », déclare Fowler.


Le 26 février, quand José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, et l’environnementaliste Wangari Maathai, lauréate du prix Nobel de la paix [en 2004], arriveront au Svalbard pour l’inauguration, le dépôt contiendra déjà quelque 250 000 échantillons. Les scientifiques impliqués dans le projet ont fait remarquer qu’une partie de la biodiversité mondiale avait déjà été mise à mal par les guerres et les catastrophes naturelles. Des réserves génétiques ont disparu en Irak et en Afghanistan à la suite de l’invasion américaine, et des banques de semences ont succombé à des catastrophes naturelles aux Philippines et au Honduras. Le dépôt du Svalbard semble d’ores et déjà avoir survécu à sa première épreuve écologique. Le 21 février, ce que l’on a présenté comme « le plus grand tremblement de terre de l’histoire de la Norvège », une secousse d’une magnitude de 6,2, a été enregistré près de l’archipel.By Tony Peterson, The Independent

Une sélection de relatio sur le Courrier International

 
1 commentaire

Publié par le décembre 15, 2009 dans May aime l'actualité

 

Quand ils sont venus chercher…

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester

Martin Niemöller

 
2 Commentaires

Publié par le décembre 14, 2009 dans May a des coups de coeurs

 

Le minaret de la rébellion

Un suisse a construit un minaret sur le toit de son entreprise. En protestation du vote de ses concitoyens contre l’érection de minarets dans la confédération.

« C’est la honte ! » Non, il n’est pas musulman. Oui, il vient d’ériger le cinquième minaret suisse sur le toit de l’immeuble de son entreprise, dans la banlieue lausannoise. Lui, c’est Guillaume Morand, sympathique propriétaire suisse de la chaîne de magasins de baskets « Pomp it up ». Il proteste à sa façon après l’interdiction décidée par 57% des votants suisses de construire des minarets, lors du référendum du 29 novembre.

« On a voté contre un problème qui n’existait pas »

Evidemment, l’édifice fait de PVC et de bois, surplombant une ancienne cheminée du vieil immeuble industriel, est factice. Il a été dessiné et conçu dans une cave par Serge, dessinateur-architecte et collaborateur de Guillaume. « Il est très haut placé, on le voit depuis toute l’autoroute, un axe très fréquenté », se réjouit-il.

« Personne ne savait que les minarets existaient. Tout le monde s’en foutait ! On a voté contre un problème qui n’existe pas, c’est anticonstitutionnel ». L’homme de 46 ans déplore le rapprochement des partis du centre avec l’extrême droite, après la votation. « Ils n’ont pas pris leurs responsabilités. Vous, en France, vous avez Sarkozy qui rallie les électeurs du Front national avec son débat sur l’identité nationale. Nous, on a le PDC, le parti démocrate-chrétien, qui cherche à radicaliser le débat. C’est une diabolisation de l’Islam ! », lance-t-il.

Reconnaissance de la communauté musulmane

Guillaume Morand souhaite ainsi redorer l’image d’une Suisse dont les valeurs d’accueil et de neutralité ont été « écornées ». La sanction ? Il n’en a pas peur. « Nous nous sommes fait injurier par les voisins qui ont appelé la police. Elle a vite débarqué ! Mais on nous a laissé finir l’édification. Seule la commune pourrait porter plainte, car nous n’avons aucun permis de construire ».
Son entourage bien sûr, mais aussi la communauté musulmane lui ont témoigné leur reconnaissance. A l’image de ce psychiatre qui, très ému, est venu frapper à sa porte pour le remercier en lui offrant une boîte de chocolats.
Le médecin ne le savait peut-être pas, mais son geste est un joli clin d’œil à Philippe Suchard, le célèbre chocolatier français, qui reste certainement dans l’Histoire comme le premier particulier à avoir érigé un minaret en 1865 sur le toit de sa maison, après un voyage au Moyen-Orient dont il était revenu fasciné.

Jeune Afrique

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 14, 2009 dans May aime l'actualité