RSS

Islam: La crise du mariage.

26 Nov

Un homme , une femme et voici le monde

Un homme une femme , et voilà la société

Un homme une femme et voici la famille.

Le monde musulman est en crise. Il vit une crise majeure du couple, du mariage , de la famille.

Les hommes et les femmes ne vivent plus heureux ensemble.

Ils l’étaient davantage avant. Avant l’accès à l’éducation, l’instruction , le travail.

Les rôles respectifs des deux antagonistes étaient clairs, clairement établis pour tous, et chacun y trouvait son compte in fine.

L’accès aux études pour les uns comme pour les autres, surtout pour les femmes était censé améliorer sa qualité de vie, la relation à l’autre.

Hélas, on se rend compte qu’il n’en est rien. Le constat est sans appel. Le taux alarmant des divorces est croissant de manière exponentielle le prouve amplement.

La multiplication des conflits également. Les nouveaux défis qui n’ont pas pu être relevés.

Je pense notamment à la question de l’argent dans le couple, surtout dans le cas de la femme active.

Qui paye quoi, pour quoi, combien?

Les questions relatives au ménage aussi ont vu le jour. Avant , il était établi que la maman s’occupait du foyer et de l’éducation des enfants. Pendant que monsieur apportait l’argent et faisait figure d’autorité.

Aujourd’hui , la question se pose.

Qui fait quoi, pour quoi et quand.

Les frontières sont devenues floues entre la féminité et la virilité.La femme revendique son indépendance, son épanouissement, la réalisation de soi, un statut social , la reconnaissance .L’homme lui, revendique sa sensibilité, une part active dans l’éducation des enfants , les deux au nom du progrès , de la modernité.

Tous ces données ont fait en sorte que l’un et l’autre ne savent plus très bien comment se positionner dans le couple, et, finalement 2/3 homme, 3/4 femme, chacun ayant tort, chacun ayant raison , de son point de vue, ne savent plus communiquer , n’arrivent plus à vivre ensemble.

En rupture avec le modèle traditionnel parental, aspirant à une vie de  meilleure qualité, mais le chemin n’est pas balisé, ils empruntent le modèle occidental en banqueroute, mijoté à la sauce halal , ce qui donne lieu à des divorces de plus en plus en tôt et de plus en plus violents.

Les appels des jeunes sur les forums communautaires sont poignants,déchirants, parfois même tragiques.

Génération charnière, à la croisée des chemins entre deux cultures , deux siècles, deux générations, elle a perdu ses repères et se cherche une troisième voie, la voie du bonheur, usant d’inventivité parfois de candeur, d’immaturité la plupart du temps.

Il me parait plus que judicieux ,pertinent , urgent, de donner des cours , des stages , de briefer les aspirants au mariage sur le sens, les buts , les défis à relever , les problèmes qui ne manqueront pas de se poser, les concessions à faire, les couleuvres à avaler , tous ces épreuves qui jalonnent et caractérisent immanquablement la vie à deux, les identifier, leur apprendre à éviter les pièges afin de réussir leur vie et pouvoir être heureux…ensemble.

Tous mes vœux de bonheur!

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le novembre 26, 2009 dans May aime l'actualité

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

4 réponses à “Islam: La crise du mariage.

  1. lala

    janvier 7, 2010 at 5:10

    Tu as mis encore le doigt sur un problème qui inquiète voire frustre les jeunes musulmans. Comme tu l’expliques nous n’avons plus de repères, car déchirés d’une part entre la société occidentale qui prône une vie à deux sans être à deux, et l’archaïsme de notre culture où l’homme use et abuse de ces droits face à la femme opprimée qui pense que c’est son dessein. Il est important de restituer, le rôle et les fonctions que chaque face du couple doit occuper, tel est le vrai islam, agir pour la société sous toutes ses formes et n’en négliger aucune.

     
  2. Yano

    janvier 7, 2010 at 5:35

    Ce sont des question qui reviennent souvent sur les forums musulmans et qui mont, fortement interpellée.
    Dans ce billet, j’ai voulu donner des pistes de réflexion, lancer le débat.
    Salam

     
  3. lala

    janvier 7, 2010 at 5:41

    Ce serait bien d’avoir des réponses aussi, c’est ce qui est regrettable, pendant le prêche du vendredi ou les cours de religion, on néglige les problèmes de la société

     
  4. Yano

    janvier 7, 2010 at 7:05

    Euh..les réponses..nécessitent l’intervention d’un expert.
    Mais un brain storming et des propositions, ça peut faire avancer les choses.
    Je trouve, que déjà être conscient des problèmes permet d’en éviter un certain nombre.

    Concernant les prêches et justement les cours de religions , ce que je déplore c’est que c’est souvent la théorie de base qu’on peut trouver dans beaucoup de livres, et des réponses issues ou se référant à des situations très vielles.

    Alors que le défi justement c’est de trouver une réponse, un remède, aux maux actuels de la société d’aujourd’hui.
    Et là, personne n’ose s’avancer et c’est le systéme D qui prévaut.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :